Comment savoir si on va accoucher ?

Sommaire

Comment savoir si on va accoucher ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Des mois de grossesse sont passés et vous vous préparez pour le jour J. L'impatience vous gagne de serrer enfin votre bébé dans vos bras. Cependant, les moments du prétravail et de l'accouchement peuvent être anxiogènes : sachez donc repérer les signes avant-coureurs. Voici comment savoir si on va accoucher.

1. Connaissez la date présumée de votre accouchement pour vous y préparer

C'est lors de la première échographie que vous connaissez la date présumée du début de votre grossesse. À partir de cette date, l'obstétricien vous indique la date présumée de votre accouchement.

Le calcul de la date présumée d'accouchement

Les professionnels de santé s'expriment souvent en semaines d'aménorrhées (décomptées à partir du premier jour des dernières règles), alors qu'il est plus compréhensible de s'exprimer en semaines de grossesse (décomptées à partir de la fécondation). Ainsi, votre grossesse normale devrait durer 39 semaines de grossesse révolues ou bien 41 semaines d'aménorrhées révolues !

Lire l'article Ooreka

Se préparer à l'accouchement

À l'approche de la date présumée de votre accouchement, tenez-vous prête :

  • Soyez attentive aux signes avant-coureurs.
  • Gardez de l'énergie pour l'accouchement.
  • Ne vous éloignez pas de votre lieu de vie afin d'accéder rapidement à la maternité.
  • Préparez un sac de vêtements et accessoires pour la maternité.
  • Assurez-vous que votre conjoint soit prêt lui aussi.
  • Ayez le numéro de votre sage-femme, de votre obstétricien et de la maternité à portée de main.

2. Soyez attentive aux contractions pour savoir si vous allez accoucher

Les contractions sont synonymes de travail du muscle de l'utérus. Cependant, il faut différencier les vraies contractions qui signent la fin de la grossesse et les fausses contractions dites de Braxton-Hicks.

Les fausses contractions

Les fausses contractions, ou contractions de Braxton-Hicks, sont celles que vous avez pu ressentir depuis le deuxième trimestre de votre grossesse. Elles sont peu douloureuses, peu intenses et en général soulagées facilement.

Si tel est le cas, vous pouvez prendre une douche chaude, vous relaxer, déambuler ou vous asseoir sur un ballon de fitness et effectuer des cercles avec votre bassin pour les soulager.

Les vraies contractions

Les véritables contractions qui précèdent l'accouchement sont de plus en plus douloureuses et de plus en plus fréquentes à mesure que vous approchez du moment critique. Vous les différencierez sans aucun doute des fausses contractions par leur intensité. Des douleurs lombaires et abdominales sont ressenties.

Lire l'article Ooreka

3. Sachez identifier la perte du bouchon muqueux et des eaux pour savoir si vous allez accoucher

Pour savoir si on va accoucher, le meilleur moyen est de constater des pertes associées aux vraies contractions.

La perte du bouchon muqueux

La perte du bouchon muqueux, qui bouche l'ouverture du col de l'utérus pour isoler votre enfant de l'extérieur, est caractéristique de l'approche de l'accouchement. Cette petite masse de glaires cervicales est jaunâtre à brunâtre. Sachez cependant que le bouchon muqueux peut être expulsé juste avant comme plusieurs jours avant l'accouchement.

La perte des eaux

La perte des eaux correspond à l'épanchement du liquide amniotique dans lequel baigne votre enfant au cours de la grossesse. Il s'écoule suite à la rupture de la poche des eaux, sorte de membrane qui se rompt alors que votre col de l'utérus se dilate. Bébé n'est alors plus protégé du monde extérieur par cette barrière. En règle générale, la perte des eaux doit vous conduire rapidement à la maternité puisqu'elle signe un accouchement imminent.

Les eaux sont légèrement blanchâtres et leur volume correspond à un bon verre d'eau. Ce volume peut parfaitement s'écouler d'un seul coup ou de manière fractionnée en petites quantités. Soyez attentive à que cette perte ne se produise pas prématurément : votre enfant n'est plus protégé du monde extérieur et pourrait être sujet à une infection. Si la perte des eaux a lieu avant la 37e semaine de grossesse, contactez votre obstétricien.

Lire l'article Ooreka

4. Prenez contact avec votre sage-femme pour savoir si vous allez accoucher

Votre sage-femme se tient à votre disposition pour vous aiguiller au moment des symptômes avant-coureurs. Elle saura vous conseiller par téléphone et vous examinera pour confirmer ou non l'accouchement imminent. C'est la personne à contacter pour savoir si on va accoucher.

La dilatation du col de l'utérus la renseignera sur la progression de votre enfant. Plusieurs contrôles à intervalles réguliers sont parfois nécessaires. En cas de fausse alerte, votre sage-femme n'hésitera pas à vous renvoyer à votre domicile. Elle prendra soin de s'assurer que votre conjoint puisse vous épauler.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire