Symptômes grossesse extra uterine

Sommaire

 

La grossesse extra-utérine est une urgence, toute femme doit connaître ses symptômes pour pouvoir la diagnostiquer au plus vite.

Symptômes grossesse extra uterine : pertes de sang et douleurs

La grossesse extra-utérine se signale la plupart du temps par des pertes de sang et des douleurs.

Les saignements

Les saignements sont dus au fait que l'œuf dans la grossesse extra-utérine se fixe dans un endroit qui ne lui permet pas de se développer correctement.

Les saignements sont souvent foncés de couleur noirâtre. Ils ne sont pas forcément très abondants, il peut s'agir uniquement de quelques pertes. Les pertes de sang peuvent survenir avant même la date prévue des règles et induire en erreur si la femme ne pense pas être enceinte.

Les douleurs abdominales

Plus ou moins rapidement suivent aux saignements des douleurs abdominales qui peuvent être très intenses.

La douleur est décrite par certaines femmes comme un coup de poignard dans le ventre. Elles sont localisées au niveau du bas ventre mais elles peuvent irradier dans le dos ou dans une épaule. Certaines douleurs sont tellement fortes qu'elles peuvent entrainer un malaise.

Malaise ou vertiges

L'apparition d'un malaise ou de vertiges après des saignements et des douleurs du bas du ventre représente un signe de gravité qui impose un examen en urgence. La présence de vertiges ou d'un malaise en début de grossesse même en absence de saignements extériorisés doit être consulté rapidement par un médecin.

Grossesse extra-utérine = urgence

La grossesse extra-utérine est une urgence. Le risque de la grossesse extra-utérine est de causer une hémorragie interne (elle peut par exemple entrainer la fissuration et la rupture de la trompe). Le pronostic vital de la femme est alors en jeu, il faut faire vite.

Il faut retenir qu'en début de grossesse, l'apparition de pertes de sang accompagnées de douleurs doit être consultée rapidement par un médecin.

Lire l'article Ooreka

Symptômes psychologiques après une grossesse extra-utérine

Une étude menée par des chercheurs de l’Imperial College London (Royaume-Uni) et de l’université KU Leuven (Belgique) s'est intéressée à 650 femmes qui avaient vécu soit une fausse couche précoce (survenue au cours du premier trimestre de la grossesse) soit une grossesse extra-utérine.

Il leur a été demandé de remplir un questionnaire portant sur leurs émotions et leurs comportements :

  • Un mois après la perte de grossesse :
  • Neuf mois plus tard :
    • 18 % des femmes exprimaient toujours des symptômes de stress post-traumatique,
    • 17 % de l’anxiété,
    • 6% une dépression.

Concrètement, les symptômes les plus fréquemment décrits par ces femmes sont ceux de revivre les sensations associées à la perte de grossesse, les pensées incontrôlables sur leur fausse couche, les cauchemars et les flash-back, mais aussi l’évitement de tout ce qui peut leur évoquer cette perte.

Pour que cela change, les chercheurs alertent sur la nécessité d’amélioration des soins et du suivi de ces femmes, avec la mise en place d’un traitement plus axé sur l'impact psychologique et l’ouverture de la parole. Il est selon eux également nécessaire de mettre en place un traitement contre le stress post-traumatique si cela est nécessaire.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?