Choisir sa maternité

Écrit par les experts Ooreka

Le choix de la maternité se fait en principe dès les premiers mois de la grossesse. Il dépend du choix du gynécologue-obstétricien, de la nature de la grossesse (simple ou multiple), du risque de la grossesse (si pathologie associée ou non), de la proximité avec le domicile, des prestations proposées, du coût...

Le classement par niveaux des maternités

Les établissements où se déroulent les accouchements sont classés par niveaux en fonction de leur capacité à prendre en charge les différents problèmes pouvant survenir au cours de la grossesse.

Choisir sa maternité

Le choix du niveau de maternité dépend du niveau de risque de la grossesse qui est évalué par le gynécologue-obstétricien. Si une grossesse normale peut être suivie dans un établissement de niveau 1, 2 ou 3, une grossesse à risque ne pourra être suivie que dans une maternité de niveau 2 ou 3, et celle à très haut risque que dans des unités de niveau 3.

Maternité de niveau 1


Les maternités de niveau 1 sont capables de prendre en charge les grossesses normales non pathologiques. Il n'existe pas de service pédiatrique dans l'enceinte de l'établissement mais les soins de base des premiers jours de la vie du nouveau-né sont assurés.

Ces établissements sont en contact étroit avec les maternités de niveau supérieur et en cas de problème ou de complications un transfert vers un de ces centres est assuré.

Maternité de niveau 2

Les maternités de niveau 2 possèdent dans l'enceinte de l'établissement un service de pédiatrie néonatale. Elles peuvent assurer la prise en charge des grossesses à risque. Si besoin un transfert vers un établissement de niveau 3 sera assuré.

Maternité de niveau 3

Les maternités de niveau 3 sont capables de prendre en charge les grossesses à très haut risque pouvant donner naissance à des nouveaux-nés nécessitant des soins lourds et importants. Elles possèdent dans leur enceinte un service de soins intensifs ou de réanimation néonatale.

Les questions à poser à la maternité

Si vous hésitez entre plusieurs maternités, voici quelques questions pour vous aider à faire votre choix :

  • Est-ce qu'un pédiatre est présent en permanence (nuit, jours fériés, dimanche...) ?
  • Est-ce qu'il existe un service de réanimation à proximité ?
  • Un anesthésiste est-il présent permanence que ce soit pour la péridurale ou une anesthésie en urgence pour une césarienne ?
  • Est-ce qu'il est possible d'avoir une chambre seule ?
  • Est-ce qu'il y a une nursery pour laisser l'enfant la nuit ?
  • Est-ce que le séjour est entièrement pris en charge par la sécurité sociale, sinon quel est le coût de chaque prestation ?

Enfin, n'hésitez pas à visiter la maternité avant de faire votre choix ! Et contactez votre mutuelle pour savoir quelles prestations elle prendra en charge.

Réserver une maternité

Certaines maternités sont très prisées, notamment celles de niveau 2 et 3, et certaines insitutions réputées pour la qualité de leur service. Les listes d'attente ne sont pas rares.

Si vous voulez y accoucher, contactez-les dès que vous avez un test de grossesse positif pour une pré-inscription !

L'inscription définitive sera faite au moment de la déclaration de grossesse.

Vous ne savez pas si la maternité proche de chez vous est dans ce cas ? Appelez-la et demandez comment se passe l'inscription.


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PB
p.j. barth

expert de justice en écritures et documents | lfd criminalistique.fr

Expert

sandra jimenez

rh- gestionnaire paie - contrôleur de gestion | sos mes droits

Expert

NL
nathalie lariviere

rédactrice conseillère en aromathérapie holistique | passion huiles essentielles

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides