Grand prématuré

Écrit par les experts Ooreka

Aujourd'hui, 95 % des bébés viennent au monde à terme. La grande prématurité concerne 1 à 1,5 % des naissances. Si le bébé naît entre la 28e semaine d'aménorrhée (SA, absence de règles) et la 32e SA, il est considéré comme un grand prématuré.

Quels soins apporter à un grand prématuré ?

Les bébés prématurés nés à 28 semaines (7 mois de grossesse) peuvent présenter des difficultés respiratoires et ils sont bien souvent incapables de téter normalement. Le prématuré a donc besoin d'une surveillance accrue, qui nécessite sa prise en charge par une unité de soins intensifs.

Les soins en couveuse

Après l'accouchement, le grand prématuré est accueilli en service de néonatologie ou de réanimation. Il est placé en couveuse, un appareil qui permet de le maintenir au chaud et de surveiller son cœur et sa respiration. Il est nourri le plus souvent par sonde ou par perfusion. Les parents sont soutenus par les équipes médicales qui les impliquent le plus possible et favorisent au maximum le contact avec le bébé.

L'importance de l'alimentation

Le grand prématuré, né à 7 mois de grossesse, est comme en état de « survie », il lui faut garder des forces pour assurer ses fonctions vitales et il n'interagit que très peu avec son environnement dans un premier temps. La nutrition parentérale (par perfusion) ou par sonde est indispensable à son développement.

  • Les préparations nutritives administrées aux prématurés sont fabriquées dans les pharmacies des hôpitaux dans des conditions stériles et très contrôlées.
  • Les besoins nutritionnels des grands prématurés sont très spécifiques. Ce sont des cocktails énergétiques de vitamines, de minéraux, d'acides gras et de protéines adaptés aux besoins de chaque bébé.
  • Cette nourriture permet aux grands prématurés de poursuivre leur croissance en poids et le développement de leurs fonctions vitales : leur système immunitaire et respiratoire, leur système nerveux et sensoriel (la vue, l'ouïe, etc.). Elle permet de limiter les séquelles sur le long terme.

Des médicaments peuvent aussi être administrés à un bébé grand prématuré en cas de besoin.

La méthode Kangourou

La méthode Kangourou (ou méthode MK pour « mère kangourou ») est proposée aussi souvent que possible dans les services hospitaliers. Elle consiste à mettre le prématuré au contact de la peau d'un parent.

La perception de la chaleur et du rythme cardiaque de l'adulte tendent en effet à rassurer et à réconforter le bébé. Cette technique permet aussi au bébé de plus facilement réguler sa température corporelle.

La mortalité périnatale des nouveau-nés tendrait à être 50 % moins élevée (3,5 %) que chez les prématurés n'ayant pas bénéficié de cette approche.

Toute simple qu'elle soit, la méthode Kangourou est applicable n'importe où dans le monde et donne de très bons résultats.

Bon à savoir : des études montrent que les enfants nés prématurément ayant suivi la méthode kangourou en tirent un bénéfice jusqu'à l'âge de 20 ans. Comparativement aux autres prématurés, cela se traduit par moins d'absentéisme scolaire, moins de risques d'hyperactivité et moins de comportements agressifs.

Comment communiquer avec un grand prématuré?

Tous les bébés communiquent avec le monde qui les entoure par le biais du langage corporel. Les bébés en couveuse, même nés à 28 semaines, s'expriment à leur façon. La couveuse d'un service de néonatologie constitue un environnement très différent du milieu utérin. On parle de surstimulation : le prématuré fait l'objet de stimulations dont l'intensité, la quantité ou la fréquence ne sont pas appropriées pour lui.

  • Le grand prématuré peut manifester plusieurs signes qui indiquent sa capacité ou sa difficulté à s'adapter. En l'observant, ses parents vont apprendre à reconnaître ces signes et à les interpréter, pour savoir ce qu'il aime, ce qui le rassure et ce qui l'angoisse.
  • Quand le grand prématuré devient plus mature, il est capable de soutenir le regard, d'écouter, de tourner la tête au son de la voix de ses parents. Cela peut prendre du temps et demander beaucoup de patience, mais il est primordial de persévérer.

Quel futur pour un bébé grand prématuré?

Les risques de séquelles existent, mais sont de mieux en mieux maîtrisés.

Plus le bébé est prématuré, plus les risques de séquelles sont importants. Selon les statistiques, un bébé grand prématuré, né à 7 mois de grossesse (28 SA environ), a donc plus de risques qu'un bébé né après la 33e semaine de développer des complications, telles que :

  • des séquelles neurologiques, responsables de déficience intellectuelle : 15 % de risques pour un grand prématuré, 5 % pour un prématuré tardif ;
  • des séquelles responsables de handicap moteur : 10 % de risque chez le grand prématuré, 0,5 % chez le prématuré tardif.

Toutefois, les progrès de la médecine permettent aujourd'hui d'offrir toutes leurs chances aux bébés grands prématurés

 


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides