Échographie obstétricale

Écrit par les experts Ooreka

Trois échographies obstétricales sont recommandées pour le suivi de la grossesse.

Informations sur l'échographie obstétricale

L'échographie obstétricale est un examen indolore qui utilise une sonde pour envoyer des ultrasons. Ces ultrasons entrainent l'émission d'échos transmis par les éléments à l'intérieur de l'abdomen. Ces échos sont ensuite transformés en image par reconstitution informatique et permettent de visualiser l'intérieur de l'abdomen et donc le fœtus.

Cet examen n'a pas montré de danger ou de toxicité pour le fœtus depuis qu'il est utilisé (le niveau sonore des ultrasons utilisés est très faible).

L'échographie dure environ une demi-heure. Elle peut être réalisée par un médecin ou une sage-femme. Habituellement l'examen est composé de deux parties : tout d'abord, une sonde est placée sur le ventre de la maman, puis une autre sonde est placée dans le vagin.

Lors d'une grossesse normale, le nombre d'échographies obstétricales est habituellement de l'ordre de 3 (à savoir deux sont prises en charge à 100 % par les caisses d'assurance maladie : celles du deuxième et troisième trimestres de la grossesse).

Bon à savoir : chez les femmes obèses ou en surpoids, afin de faciliter l'examen, les échographies peuvent être décalées dans le temps et effectuées dans des positions différentes. Les risques d'erreurs diagnostiques restent néanmoins plus importants.

L'échographie du premier trimestre

Le plus souvent, l'échographie obstétricale du premier trimestre est réalisée vers la 12e semaine d'aménorrhée (entre la 11e et la 15e semaine d'aménorrhée). Elle peut avoir lieu avant lors de difficultés diagnostiques ou d'anomalie lors du premier examen clinique réalisé par le médecin.

Elle permet :

  • de confirmer la grossesse,
  • de définir s'il s'agit d'une grossesse simple ou multiple (jumeaux, triplés...),
  • d'apprécier la vitalité du fœtus : il est possible de repérer l'activité cardiaque du fœtus dès la 6e semaine d'aménorrhée,
  • de dater précisément la grossesse et établir la date prévue d'accouchement,
  • d'estimer le risque potentiel d'anomalie chromosomique chez le fœtus (avec notamment la mesure de la clarté de la nuque du fœtus) et évaluer le besoin de réaliser une amniocentèse.

L'échographie du deuxième trimestre

L'échographie obstétricale du deuxième trimestre se déroule vers la 22e semaine d'aménorrhée. Elle permet :

  • de contrôler le bon déroulement de la grossesse (localisation du placenta, quantité de liquide amniotique...),
  • de vérifier la bonne croissance et la bonne vitalité du fœtus,
  • de dépister des malformations congénitales éventuelles et de proposer un dépistage par amniocentèse si tel était le cas,
  • de déterminer le sexe du fœtus.

L'échographie du troisième trimestre

L'échographie obstétricale du troisième trimestre a lieu autour de la 32e semaine d'aménorrhée. Elle a pour but :

  • de suivre le déroulement de la grossesse (localisation du placenta, quantité de liquide amniotique...),
  • de vérifier la bonne croissance et la bonne vitalité du fœtus,
  • de dépister des malformations tardives éventuelles.

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides