Sommaire

 

Le choix d'un déclenchement de l'accouchement est une décision qui relève du gynécologue-obstétricien.

Pourquoi déclencher un accouchement ?

Un accouchement peut être déclenché pour plusieurs raisons :

  • lorsque le terme est dépassé (le placenta assure moins bien ses fonctions d'échange et le fœtus peut en pâtir) ;
  • lorsque le fœtus présente des signes de souffrances (arrêt de croissance, arrêt des mouvements fœtaux...) ;
  • lorsqu'il existe une rupture des membranes sans travail associé ;
  • lorsque la maman présente certaines pathologies qui peuvent compliquer l'accouchement (hypertension artérielle...) ;
  • lors de grossesses multiples ou de gros bébés ;
  • lorsque le gynécologue-obstétricien juge que l'accouchement nécessite des conditions particulières de sécurité (présence médicale...).

Les méthodes de déclenchement d'accouchement

En France, deux méthodes sont principalement utilisées pour déclencher un accouchement.

  • La première méthode consiste à perfuser de l'ocytocine qui est l'hormone naturellement responsable de la mise en route du travail. Cela ne doit intervenir qu’après la rupture médicale de la poche des eaux (ou amniotomie), qui accélère le rythmes des contractions.
  • L'autre technique consiste à mettre dans le vagin des comprimés ou du gel contenant des prostaglandines. Cette technique peut nécessiter dans un deuxième temps l'utilisation d'une perfusion d'ocytocine.

Les risques du déclenchement

Le principal risque du déclenchement est la nécessité d'avoir recours à une césarienne. En effet, malgré la traitement, il arrive que le col ne se dilate pas assez, nécessitant une extraction du nouveau-né par césarienne.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire