Coussin de grossesse

Écrit par les experts Ooreka

Le coussin de grossesse n'est pas indispensable mais il est très utile pour trouver les bonnes positions pour dormir ou s'asseoir sans trop solliciter le dos.

L'utilité du coussin de grossesse

Coussin de grossesse

Le coussin de grossesse permet :

  • d'éviter une trop grosse cambrure du dos en position assise : les extrémités du coussin peuvent servir d'accoudoir et permettent de reposer les bras ;
  • de protéger le ventre lorsque la maman est en position allongée sur le côté : le ventre repose sur le coussin ainsi que la tête, l'autre extrémité est placé entre les jambes ;
  • soulager la colonne vertébrale lors de la position allongée sur le dos : le coussin est placé sous les jambes, un peu au-dessus des genoux.

Les autres utilités d'un cousin de grossesse

Le coussin de grossesse pourra aussi être utilisé après la grossesse :

  • Utilisation lors de l'allaitement : il permet d'être à la hauteur idéale pour donner le sein ou le biberon et évite les mauvaises positions responsables de maux de dos. Il permet de caler le dos et de soutenir le bras qui maintient le bébé.
  • Utilisation pour caler bébé en position assise.

Quel coussin choisir ?

Pour vous aider dans votre choix, voici les qualités requises pour un «bon » coussin de grossesse :

  • être ergonomique pour s'adapter aux formes du bébé et de la maman ;
  • être déhoussable : la housse du coussin doit être en coton ou dans une matière qui permet son lavage à haute température fréquemment ;
  • être rempli de microbilles silencieuses et inodores plutôt que de la mousse (plus stable, il permet de mieux garder les positions).


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides