Sommaire

Un bébé prématuré est un bébé qui naît avant le terme. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, est prématuré l'enfant qui naît avant le terme de 37 semaines d'aménorrhée révolue (comptées à partir du premier jour des dernières règles), soit avant 8 mois et demi de grossesse. Les organes du nouveau-né prématuré ne sont pas encore matures pour la vie extra-utérine. Ooreka vous explique les principales causes de la prématurité ainsi que leur prévention.

Différents types de prématurité

Moins l'âge gestationnel est avancé, c'est-à-dire plus le bébé est prématuré, plus les risques qu'il développe des problèmes de santé sont importants. Il existe différents degrés de prématurité qui déterminent le pronostic du nouveau-né :

  • La faible prématurité ou prématurité tardive : la naissance a lieu entre la 35SA et la 36SA plus 6 jours (soit juste avant le début de la 37semaine).
  • La prématurité moyenne ou prématurité modérée : l'accouchement se produit entre la 33SA et la 34SA plus 6 jours (soit juste avant le début de la 35semaine).
  • La grande prématurité : le grand prématuré naît entre la 28SA et la 32SA plus 6 jours.
  • La très grande prématurité ou prématurissime : le très grand prématuré naît entre la 26SA et la 27e SA plus 6 jours.
  • La prématurité extrême : le prématuré extrême naît entre la 22SA et la 25SA plus 6 jours.

Soins et alimentation du prématuré

Le bébé s'adapte et poursuit sa croissance comme s'il était encore dans le ventre de sa maman.

Passer de la vie aquatique à la vie au grand air sans période d'adaptation est en soi un défi difficile à relever. Les fonctions vitales du nouveau-né prématuré sont immatures et ne sont donc pas encore parfaitement fonctionnelles. C'est donc avec l'assistance d'une couveuse que le bébé prématuré va se développer. Cet appareil permet une régulation de la température afin de le maintenir au chaud et offre une assistance respiratoire en cas de besoin.

La plupart des bébés prématurés ont un faible poids de naissance. Ils ont des besoins nutritionnels spécifiques destinés à leur garantir une croissance optimale et un « rattrapage » de leur retard. Des apports en énergie, protéines, minéraux, vitamines, oligo-éléments et acides gras doivent leur être fournis. Leurs fonctions digestives immatures rendent les prématurés vulnérables à toute carence ou tout excès nutritionnels.

Selon le degré de prématurité du bébé, il existe deux manières de le nourrir :

  • Avec du lait maternel ou du lait adapté pour prématurés. Si le bébé est trop prématuré pour téter au sein, le lait peut être tiré (il est d'ailleurs recommandé d'allaiter le plus possible les bébés prématurés afin de favoriser le bon développement de leur flore intestinale, qui est souvent perturbée). Les nouveau-nés prématurés ayant un petit estomac, ont généralement besoin de manger plus souvent qu'un bébé né à terme. Les repas seront donc réduits et fréquents.
  • Par nutrition parentérale, c'est-à-dire par injection, dans un service de néonatologie. Les préparations sont élaborées « à la carte », c'est-à-dire en fonction des besoins spécifiques du prématuré.
Lire l'article Ooreka

Risques de séquelles liées à la prématurité tardive ou modérée

Les prématurés nés entre la 33et la 37semaine de grossesse sont généralement capables de respirer sans assistance, mais ils peuvent parfois avoir des difficultés à s'alimenter en oxygène, tout comme les bébés nés à terme. Si le poids d'un prématuré est trop faible ou s'il ne peut pas téter, il sera placé en couveuse le temps nécessaire à son développement, le plus souvent jusqu'à la date de l'accouchement prévue initialement.

Les prématurés sont plus fragiles, leur système immunitaire fonctionne notamment moins efficacement que celui des bébés nés à terme. Plus un enfant naît prématurément, plus il présente des risques de développer des séquelles. La médecine progresse toutefois et parvient aujourd'hui à limiter les séquelles de la prématurité.

Risques de séquelles des prématurés selon l'âge gestationnel

 

Handicap moteur

Déficience intellectuelle

Grande prématurité

10 %

15 %

Prématurité modérée : 32-34 SA

4 %

10 %

Prématurité tardive : 34-37 SA

0,5 %

5 %

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire