Sommaire

Les ICSI constituent une technique de procréation médicalement assistée, tout comme la FIV ou la stimulation ovarienne.

ICSI : pour aider à la fécondation et l'implantation

L'ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes) vise à augmenter le taux d'implantation des embryons conçus par FIV ou faciliter la fécondation.

Améliorer les taux de réussite des grossesses

Malgré les progrès réalisés en FIV, les taux d'implantation embryonnaire et de grossesses restent relativement bas. Aujourd'hui, on propose deux techniques pour tester la viabilité des embryons produits par FIV :

  • la culture prolongée des embryons avec transfert des blastocystes ;
  • l'éclosion assistée des embryons.

Technique de l'injection intracytoplasmique des spermatozoïdes

Cette technique de micro stimulation des gamètes est appliquée chez l'homme depuis la fin des années 1980. Elle permet de faciliter le franchissement par le spermatozoïde des enveloppes naturelles qui entourent l'ovocyte.

Pour faciliter cette fécondation, on peut intervenir à 3 niveaux :

  • au niveau de la zone pellucide : en pratiquant une ouverture avant d'incuber l'ovocyte avec les spermatozoïdes,
  • au niveau de l'espace péri vitellin : en injectant plusieurs spermatozoïdes sous la zone pellucide,
  • au niveau intracytoplasmique : en injectant directement un seul spermatozoïde dans le cytoplasme de l'ovocyte.
Lire l'article Ooreka

Principe de la culture prolongée des embryons

Le taux d'implantation des embryons obtenus par FIV et implantés dans l'utérus n'est que de 12 à 15 %. On va donc tenter d'améliorer ce taux par ICSI.

Prolongement de la culture in vitro : meilleur taux d'implantation

Ce faible taux peut s'expliquer par :

  • la fréquence des anomalies chromosomiques embryonnaires,
  • la période de transfert souvent inappropriée,
  • l'impossibilité de prévoir le développement des embryons transférés,
  • et l'hyper motricité utérine.

Pour améliorer le taux d'implantation, on peut prolonger la culture in vitro des embryons pour identifier et éliminer les œufs dont la segmentation s'arrête prématurément.

La culture des embryons jusqu'au stade de blastocyste

Le jour de la ponction ovocytaire, ceux-ci sont inséminés avec 50 000 à 100 000 spermatozoïdes.

Après l'incubation, à J1, la fécondation est contrôlée et les zygotes sont transférés sur le tapis cellulaire après renouvellement des 2/3 du milieu de culture.

Chaque jour, le stade de développement des embryons est noté, toutes les 48 heures, les 3/3 du milieu de culture sont renouvelés.

Dès le stade blastocyste obtenu, à J5 ou J6, un à trois embryons sont transférés dans l'utérus, on congèle les embryons restants.

Les indications d'ICSI : profils de couples

Le taux d'implantation plus élevé des blastocystes transférés (27 %), permet un transfert d'embryons plus faible, avec un rendement identique.

Indiqué pour les femmes de moins de 35 ans

On le propose aux femmes de moins de 35 ans qui :

  • répondent bien à la stimulation ovarienne,
  • et ont un grand nombre d'embryons à J2.

La culture prolongée des embryons limite l'incidence des grossesses multiples. Il reste cependant un risque de grossesses gémellaires.

ICSI : pour les hommes à la stérilité sévère

L'ICSI est la seule technique de fécondation assistée capable d'apporter des résultats satisfaisants. Ces résultats sont équivalents à ceux obtenus en fécondation in vitro conventionnelle pour des couples dont l'homme présente une stérilité sévère.

Les couples candidats à l'ICSI peuvent être classés en plusieurs catégories selon la qualité du sperme de l'homme :

  • Rhénanie-du-Nord-Westphalie (OAT) extrêmes ne permettant pas la fécondation in vitro traditionnelle ou FIV,
  • les oligoasthénies-tératozoospermie inexpliquées avec échec total de fécondité,
  • les anomalies spermatiques,
  • les auto-immunisations antispermatozoïde dont le taux d'anticorps est élevé,
  • les autoconservations de sperme pour maladies dont les traitements sont toxiques,
  • les spermes normaux avec échec total en FIV,
  • les azoospermies.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Procréation médicalement assistée

Sommaire

Qu'est-ce que la PMA ?

Procréation médicalement assistée

Stimulation ovarienne

Stimulation ovarienne

Insémination artificielle

Insémination artificielle

Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes

ICSI