Prévention de l’infertilité

Sommaire

 

Comment préparer au mieux sa grossesse ?

On peut favoriser une grossesse par différents moyens :

Prévention de l'infertilité : une bonne hygiène de vie

Qu'il s'agisse de l'homme comme de la femme du couple, il convient de se prémunir contre les risques d'infertilité. Les mesures à prendre sont simples :

  • éviter de fumer, de boire de l'alcool et de consommer des stupéfiants : tout cela diminue la qualité du sperme chez l'homme et perturbe le cycle menstruel chez la femme,
  • avoir une alimentation saine et prendre des compléments alimentaires d'acide folique (vitamine B9),
  • se faire accompagner par un homéopathe-acupuncteur pour :
    • stimuler la qualité du cycle menstruel et le réguler au besoin,
    • améliorer la qualité de la muqueuse utérine et de la glaire cervicale,
    • améliorer la qualité du sperme.
Lire l'article Ooreka

Fertilité : diminue après les 30 ans de la femme

Qu'il s'agisse de femmes n'ayant pas à priori de problème de fertilité ou de personnes présentant un cycle perturbé, il est important de ne pas attendre trop longtemps avant d'entamer un projet de grossesse.

Avant 30 ans, dans des conditions physiologiques normales, les chances de tomber enceinte sont de 1 chance sur 4 cycles.

Passé 30 ans :

  • la fertilité de la femme diminue,
  • et la période d'attente de grossesse augmente jusqu'à deux ans.
Lire l'article Ooreka

L'hygiène sexuelle comme prévention de l'infertilité

Les causes principales d'hypofécondité sont les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et le Chlamydia en particulier qui entraîne des problèmes tubaires (trompes de Fallope) chez la femme ainsi que des synéchies (adhérences utérines). Pour augmenter les chances de grossesses spontanées :

  • une hygiène sexuelle est nécessaire, sans partenaires multiples,
  • il faut avoir un comportement sain qui préserve la flore vaginale est important.
Lire l'article Ooreka

Fertilité : privilégiez une alimentation saine

D'une manière générale, une surcharge pondérale importante nuit à la fertilité. Il convient donc d'adopter un régime alimentaire équilibré pour éviter tout risque de diabète gestationnaire, notamment pendant la grossesse.

Quelques mesures diététiques simples permettent de mettre toutes les chances de son côté pour une grossesse spontanée :

  • privilégier les aliments dont l'indice glycémique est bas : fruits secs, céréales complètes, légumes secs, fruits rouges, chocolat noir, etc.,
  • privilégier les graisses polyinsaturées et augmenter l'apport d'oméga 3 et d'oméga 6 en consommant de l'huile de colza et des poissons gras (maquereau, saumon, sardines à l'huile),
  • consommer des légumineuses comme les lentilles, poids et fèves qui aident à lutter contre la surcharge pondérale et améliorent la fertilité,
  • consommer des laitages entiers plutôt que maigres, car ils favorisent l'ovulation,
  • consommer de l'acide folique ou vitamine B9 qui diminue le risque de naissance prématurée,
  • s'hydrater en abondance et éviter les boissons excitantes (thé, café, alcool).

Aussi dans la rubrique :

Fertilité

Sommaire