Sommaire

Si certaines femmes savent très rapidement qu'elles sont enceintes, pour d'autres il faudra parfois plus de temps. Sans faire nécessairement ce qu'on appelle un déni de grossesse, une femme peut en effet se rendre compte tardivement qu'elle est enceinte. Dans quels cas ? Peut-on être enceinte sans le savoir et jusqu'à combien de semaines de grossesse ? On vous dit tout.

Retard de règles et grossesse

En cas de fécondation, si les cycles menstruels sont réguliers, le retard des règles survient 14 jours après le début de grossesse. La durée du cycle peut toutefois varier d’un mois à l’autre, généralement de 16 à 32 jours. Par ailleurs, l’ovulation ne se produit pas exactement le même jour, d’un cycle à l’autre, même si ces derniers sont de même longueur.

Un retard de règles, même en cas de cycles irréguliers, peut survenir jusqu'à 3 semaines après le début de la grossesse, rarement plus. Si on surveille la survenue de ses règles, on ne peut généralement pas être enceinte plus de 3 semaines sans le savoir. 

On mettra le plus souvent ce retard sur le compte d'une autre cause, comme le stress, la fatigue, un choc émotionnel, une maladie, l'anorexie, la ménopause... La grossesse reste pourtant la première cause d'un retard de règles.

D'autres symptômes peuvent également alerter : nausées, vomissements, tension des seins, fatigue, modifications de l'humeur et mouvements du fœtus à partir de 3 mois de grossesse.

Lire l'article Ooreka

Être enceinte sans le savoir et sous contraception

Le risque de grossesse sous pilule œstro-progestative est pratiquement nul si on la prend régulièrement et qu'on ne l'oublie pas. La persistance des règles sous pilule pendant le premier trimestre de grossesse est lui aussi très exceptionnel. Tout retard de règles doit alerter la femme sur la possibilité d'une éventuelle grossesse. 

En cas d'oubli de pilule, surtout s'il y a un risque de grossesse (un rapport dans les 5 jours entourant l'oubli et non prise de la contraception d'urgence), il faut faire un test urinaire de grossesse environ 15 jours après la date de l'omission.

Sous stérilet, les risques de grossesses sont également très faibles (0,3 à 2 % par an) et celles-ci sont à haut risque de fausse couche (50 à 75 % des cas). Parfois, les règles persistent avec certains stérilets (au cuivre). D'autres stérilets (imprégnés d'hormones), peuvent stopper ou diminuer fortement les règles ; les autres symptômes de la grossesse doivent alors alerter. La mère s'en rend compte le plus souvent avant le 3e mois.

Être enceinte sans le savoir et avoir ses règles

La persistance de saignements ressemblant à des règles pendant la grossesse est très rare : entre 0,2 et 2,8 % des grossesses. Ils peuvent être dus à la présence, au niveau de l'utérus, de foyers autonomes qui ne présentent pas les modifications hormonales liées à la grossesse. Chez d'autres patientes, la présence d'anomalies avec une cavité utérine supplémentaire (utérus bicorne par exemple) fait que cette partie qui ne contient pas la grossesse saigne régulièrement et de façon cyclique, ressemblant ainsi aux règles habituelles.

Il peut également y avoir des saignements au cours du 1er trimestre de grossesse, peu abondants et non cycliques. S'ils ne ressemblent pas au cycle menstruel habituel, ils doivent pousser la patiente à consulter un médecin.

Une femme peut être enceinte sans le savoir jusqu'au 3e mois de grossesse, si elle rejette sur une autre cause le retard de ses règles ou si elle a des saignements qu'elle prend pour ses règles, et qu'elle n'a pas d'autres symptômes. À partir du 4e mois de grossesse ignorée, avec la prise de poids et les mouvements du fœtus, on parle alors de déni de grossesse.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?