Sommaire

L’hématome décidual, ou hématome décidual marginal, est un saignement qui survient durant une grossesse. Apparaissant généralement en début de grossesse, ce saignement est bénin dans la majorité des cas. Il nécessite néanmoins une surveillance médicale pour éviter la survenue de complications pour le bébé et la maman. Faisons le point sur ce saignement pour savoir comment réagir.

Qu’est-ce qu’un hématome décidual ?

L’hématome décidual est une complication qui peut survenir lors de la grossesse. Il se manifeste par un saignement qui survient généralement en début de grossesse. Ce saignement est lié au décollement d'une portion du bord du placenta, qui est l'organe assurant les échanges entre la mère et le fœtus. Ce décollement entraîne la rupture d’une veine au niveau du pôle inférieur du placenta. Cette veine est généralement le sinus marginal, ce qui explique pourquoi l'hématome décidual est parfois nommé hématome décidual marginal. La rupture de cette veine provoque la formation d'un hématome (amas de sang) entre le placenta et l'utérus.

Quelles sont les conséquences de l’apparition d’un hématome décidual ?

Lors d'une grossesse, des saignements peuvent survenir. Ces derniers sont d'ailleurs assez fréquents et touchent en moyenne une femme enceinte sur quatre. Parmi ces saignements, l'hématome décidual est généralement sans danger pour la maman car celui-ci reste modéré. Dans la majorité des cas, ce saignement ne présente également aucun risque pour le développement du fœtus car l'hématome ne provoque pas d’interruption de la circulation utéro-placentaire, responsable des échanges entre la mère et le bébé en développement.

Quelles sont les évolutions possibles de l’hématome décidual ?

Dans environ 80 % des cas, l’hématome décidual régresse de lui-même, ce qui stoppe progressivement le saignement.

Dans des cas plus rares, l'hématome décidual peut se développer et entraîner des complications plus graves telles qu'un décollement brutal du placenta et une rupture prématurée de la poche des eaux. Dans certaines conditions, ces complications peuvent conduire à une fausse couche ou à un accouchement prématuré. Ces complications surviennent généralement lorsque le volume de l'hématome devient très important ou lorsque l'hématome persiste au-delà de deux mois et demi de grossesse. C'est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin en cas de saignement pour s'assurer que tout va bien.

Comment est diagnostiqué un hématome décidual ?

Le diagnostic d'un hématome décidual nécessite généralement un examen clinique et une échographie. Cette technique d’imagerie médicale permet de confirmer le décollement d'une portion du placenta.

Lire l'article Ooreka

Quelles sont les solutions pour y remédier ?

Lorsqu'un hématome décidual est diagnostiqué, le médecin préconise généralement du repos et un suivi médical adéquat pour anticiper la survenue de complications. En cas de saignement, l'abstinence sexuelle est également conseillée. Dans certains cas, le médecin peut prescrire des médicaments tels que des progestatifs et des antispasmodiques.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider