Sommaire

L'échographie scrotale, aussi connue comme l'échographie testiculaire, est un examen d'imagerie médicale réalisé chez les hommes. Cette technique permet de visualiser le scrotum et son contenu, c'est-à-dire les testicules et les épididymes. L'échographie scrotale permet d'approfondir un diagnostic et de déceler la présence d'une maladie.

Définition de l’échographie scrotale

Qu'est-ce que l'échographie scrotale ?

L'échographie scrotale est un examen d'imagerie médicale qui permet de visualiser le scrotum. Celui-ci fait partie de l’appareil reproducteur masculin. Cette partie est plus généralement connue sous le terme de « bourses ». Celles-ci contiennent :

  • Les testicules, qui sont les gonades masculines permettant la production des spermatozoïdes et de certaines hormones.
  • Les épididymes, qui sont de longs canaux repliés sur eux-mêmes, accolés à la surface supérieure des testicules et qui servent à la maturation et au transport des spermatozoïdes vers le canal déférent, rejoignant la prostate.
  • Un liquide spécifique, présent naturellement en faible quantité, dans lequel baignent les testicules et les épididymes.

En quoi consiste une échographie scrotale ?

L'échographie scrotale consiste à vérifier l’état des testicules et des épididymes. Elle permet de visualiser en temps réel le scrotum et son contenu grâce à l’utilisation d’ultrasons. Une sonde émettrice et réceptrice d’ultrasons est lubrifiée puis placée, sans appui excessif, sur le scrotum. Le professionnel de santé va déplacer la sonde sur le scrotum afin d'obtenir une image de l'intérieur des bourses. La sonde permet aussi de visualiser le système circulatoire. C’est pourquoi la sonde peut parfois être couplée à un doppler, un outil permettant de mesurer le flux sanguin.

Dans quels cas est-elle pratiquée ?

L'échographie scrotale est généralement pratiquée pour confirmer un diagnostic lorsqu'une affection est suspectée lors d'un examen clinique. En effet, plusieurs pathologies peuvent survenir au niveau du scrotum et de son contenu. De gravité variable, ces affections peuvent notamment être une inflammation du scrotum, une torsion des testicules, une anomalie des vaisseaux sanguins ou encore la présence d’une tumeur. Diagnostiquées par un examen clinique, ces maladies peuvent être confirmées par une échographie scrotale ou une échographie testiculaire. D'une manière générale, cet examen complémentaire est mis en place lorsque :

  • Un patient a subi un traumatisme dans la région du scrotum.
  • Un patient présente une enflure au niveau du scrotum.
  • Un patient ressent des douleurs au niveau du scrotum.
  • Une affection, comme une tumeur, a été décelée par le médecin.

Mise en place d'une échographie scrotale

Comment se déroule une échographie scrotale ?

Avant une échographie scrotale, aucune préparation préalable n'est nécessaire. L'examen dure généralement une trentaine de minutes. Le patient est allongé sur le dos et doit rester immobile pour le bon déroulement de l’échographie. Un gel est appliqué sur le scrotum du patient puis le médecin place doucement la sonde dessus. En déplaçant la sonde, le médecin obtient plusieurs vues des testicules et des épididymes. Les images de l'examen apparaissent en temps réel sur un écran. Le médecin peut ainsi analyser directement les images et approfondir le diagnostic si besoin.

Quels sont les inconvénients de cet examen ?

Il existe peu d'inconvénients à cet examen. Utilisant des ultrasons sans effet nocif, l'échographie scrotale n'est ni agressive ni douloureuse. Chez les patients ayant un scrotum très sensible, certaines douleurs peuvent néanmoins se faire ressentir lors de la pose de la sonde.

Comment se passe la réception des résultats ?

Lors d'une échographie scrotale, le médecin peut analyser les images en temps réel et expliquer les résultats au patient. Dans certains cas, l'explication des résultats se fait après l'examen.

Lorsqu'une anomalie est suspectée au niveau des testicules, le professionnel de santé s'intéresse à leur forme. Les testicules doivent avoir un aspect homogène et régulier. Lorsqu'une structure arrondie ne renvoie pas d'écho lors de l'examen, celle-ci apparaît en noir. Ce résultat peut confirmer la présence d'un kyste.

Lorsque le professionnel de santé s'intéresse aux épididymes, le médecin est vigilant quant au volume de ces canaux. Une augmentation de volume peut confirmer un développement inflammatoire.

Lire l'article Ooreka