Sommaire

On dit toujours qu'une deuxième grossesse est très différente de la première. Qu'en est-il vraiment ? Faisons le point pour mieux comprendre ce qui change lors d'une deuxième grossesse au niveau des sensations, des douleurs, du corps et de l'accouchement.

Deuxième grossesse : quelles différences au niveau des sensations ?

La première grossesse permet à la femme enceinte de ressentir plus facilement les sensations lors de la deuxième grossesse. En effet, les souvenirs de la première grossesse permettent à la femme enceinte de mieux percevoir et distinguer les sensations liées à la présence du bébé. Cela est particulièrement vrai pour les sensations de mouvements du bébé.

Si ces mouvements sont ressentis entre la 20e et la 22e semaine lors de la première grossesse, ces sensations peuvent être identifiées aux alentours de la 14e semaine chez une femme enceinte pour la deuxième fois.

Deuxième grossesse : quelles différences au niveau des douleurs ?

Les douleurs et les symptômes associés à une grossesse peuvent être différents d'une femme enceinte à une autre, et d'une grossesse à une autre. Si les gênes connues lors de la première grossesse peuvent être identiques la deuxième fois, des différences peuvent néanmoins être constatées.

Parmi les symptômes les plus fréquents, les nausées, les vomissements et les douleurs lombaires sont liés au bouleversement hormonal provoqué par une grossesse. Cela explique pourquoi ces symptômes peuvent aussi bien survenir lors de la première que pendant la deuxième grossesse. Néanmoins, on a souvent tendance à dire que les femmes ayant connu ces gênes lors de la première grossesse risquent également de les ressentir lors de la deuxième grossesse. Il en est de même pour le diabète gestationnel, qui se caractérise par un important taux de sucres dans le sang durant la grossesse. En cas de diabète gestationnel pendant la première grossesse, le risque de développer à nouveau ce diabète est assez important. Cependant, ce risque peut être diminué grâce à certaines dispositions dont la perte de poids entre deux grossesses.

Lire l'article Ooreka

Deuxième grossesse : quelles différences sur le corps ?

La première grossesse et le premier accouchement ont provoqué de nombreux changements chez la femme. Parmi ces modifications, le corps est mieux préparé pour une deuxième grossesse et un deuxième accouchement. En effet, le corps d'une femme après un premier enfant a la capacité de s'adapter plus vite à la survenue d'une grossesse.

Que ce soit pour le premier ou le deuxième enfant, beaucoup de femmes s'interrogent sur l'aspect de leur ventre. Lors d'une deuxième grossesse, la femme enceinte peut présenter un ventre plus rond que lors du premier enfant. Cela s'explique par la plus grande souplesse des muscles de l'abdomen après une première grossesse. Ces muscles vont se détendre plus facilement et s'adapter plus rapidement au développement du fœtus.

C'est également la raison pour laquelle la forme du ventre a tendance à apparaître plus rapidement lors de la deuxième grossesse. Le ventre peut par exemple se dessiner dès le 3e mois pour un deuxième enfant tandis qu'il apparaît plus généralement entre le 5e et le 6e mois lors du premier enfant. Cette différence peut également être due aux cellules graisseuses qui ont tendance à s'étendre plus rapidement la deuxième fois.

Deuxième grossesse : quelles différences lors de l'accouchement ?

Le deuxième accouchement est souvent considéré comme plus rapide et plus simple. Certaines mères estiment d'ailleurs que l'accouchement a duré deux fois moins longtemps pour le deuxième enfant. Néanmoins, cela dépend de nombreux facteurs et ne doit pas être considéré comme une généralité, chaque accouchement est différent.

L'intervalle entre deux grossesses : a-t-il une importance ?

Certaines recommandations préconisent de laisser un intervalle de 18 à 24 mois entre deux grossesses.

Ces données auraient été confirmées par une étude qui montre que, par rapport à un intervalle d’un an et demi, un intervalle plus court entre deux grossesses augmenterait les risques maternels de morbi-mortalité (chez les femmes de plus de 35 ans) et les risques fœtaux et infantiles (surtout chez les femmes âgées de 20 à 34 ans).

Par ailleurs, les risques de faible poids à la naissance et d’accouchement prématuré sont également augmentés, en particulier lorsque l'intervalle inter-grossesses est très court (moins d'un an).
 

 

Intervalle de 3 mois

Intervalle de 6 mois

Intervalle de 9 mois

Intervalle de 12 mois

Femmes entre 20 et 34 ans

+98 % de risques

+65 % de risques

+38 % de risques

+17 % de risques

Femmes de plus de 35 ans

+54 % de risques

+40 % de risques

+26 % de risques

+15 % de risques

Aussi dans la rubrique :

Suivi de grossesse

Sommaire

Pour commencer

Suivi de grossesse