Rapports sexuels après un accouchement

Sommaire

Tout comme elle a été transformée pendant les neuf mois de grossesse, la vie sexuelle a encore besoin d’un peu de temps après la naissance de l’enfant. Dialogue et douceur permettent de se ré-apprivoiser l’un l’autre et de se redécouvrir. Les rapports sexuels après un accouchement varie d’un couple à l’autre selon son histoire. C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Rapports sexuels après un accouchement : le contexte

Pour certaines mères, la naissance de leur enfant offre un bonheur si parfait qu’elles se sentent infiniment amoureuses, du fait de la libido qui est concentrée sur leur nouveau-né : elles se ressentent « femme » et encore plus épanouies.

Souvent, elles ont eu une grossesse presque idéale, puis un accouchement et des suites de couches faciles. La naissance est pour elles une liberté. Bien sûr, le fait d'avoir un-e partenaire serein-e et rassurant-e met en confiance, et contribue aux retrouvailles du couple dans les meilleures conditions.

D’autres mères sont troublées par autant de transformations, par leur grossesse et par l'accouchement qui a pu être difficile. Certains hommes ou certaines femmes éprouvent une difficulté à accueillir le nouveau rôle maternel de leur compagne ainsi que leur responsabilité de parent. Aussi, il n’y a rien d’anormal à ce qu’une vie sexuelle mette un peu de temps à revenir.

Le retour à une vie sexuelle après l'accouchement

D'un point de vue médical

La vie sexuelle est possible dès les jours suivant l’accouchement. Mais la majorité des médecins et sages-femmes préfèrent conseiller d’attendre deux ou trois semaines, voire trois semaines à un mois après une intervention chirurgicale telle qu’une épisiotomie ou une césarienne.

Dans toutes les situations, il est nécessaire d’attendre :

  • l’arrêt des saignements ;
  • la régression de la sensibilité utérine ;
  • la reprise du tonus du périnée après quelques semaines.

Du côté de la mère

Après la naissance, la mère est toute à son enfant : fusion, découverte, tétées, peau à peau intime, portage, câlins… ce qui peut la combler, sans autres désirs. Les soins au nouveau-né demandent également une grande énergie et fatiguent la mère.

Après l'accouchement, cependant :

  • De manière générale, les hormones de l’allaitement et de « l’après-accouchement » peuvent parfois entraîner une sécheresse vaginale
  • Après une déchirure, une épisiotomie ou une césarienne, une femme peut craindre d’avoir mal ou souffrir de dyspareunie, c’est-à-dire d’une douleur au moment des rapports. La tonicité vaginale est modifiée, les parois sont plus larges, la vulve après plusieurs accouchements peut devenir molle. L’emploi d’un gel ou de gélules lubrifiantes atténue cet inconfort.

Du côté du second parent

Tout change également pour le second parent, qui peut ne pas reconnaître le corps du partenaire et peut craindre de lui faire mal. En outre, si elle allaite, l’aspect nourricier des seins peut être déroutant.

Rapports sexuels après l'accouchement : nos conseils

L’important est de trouver les mots justes pour échanger l’un avec l’autre, se dire les changements de vie, d’affectivité et d’émotions, d’inventer ensemble un nouvel équilibre. Certains couples ressentent un accomplissement et leur intimité est encore plus belle.

Une femme a besoin de redécouvrir son corps et de se le réapproprier. Le massage du périnée ainsi que sa rééducation favorisent son rôle dans l’orgasme.

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire