Échographie du deuxième trimestre

Sommaire

L'échographie du deuxième trimestre de grossesse doit être effectuée entre la 18e et la 22e semaine de grossesse. Appelée aussi échographie « morphologique », elle permet de dépister d'éventuelles malformations fœtales. C'est aussi au cours de cette échographie que l'on détermine le sexe du bébé

Déroulement de l'échographie du deuxième trimestre de grossesse

L'échographie du deuxième trimestre, qui survient entre la 18e et la 22e semaine de grossesse, est prescrite par le médecin qui suit la grossesse. Elle n'est pas obligatoire, mais doit être proposée à la patiente et est remboursée à 100 % par la sécurité sociale

C'est un examen indolore qui utilise des ultrasons non toxiques pour le fœtus ou la mère. Celle-ci est allongée sur le dos ou sur le côté. L'opérateur, un radiologue ou un obstétricien, étale un gel conducteur sur la peau qui facilite le passage des ultrasons. Seule la pression de la sonde peut provoquer un inconfort.

Pour procéder à l’échographie de deuxième trimestre de grossesse, la patiente doit nécessairement avoir la vessie pleine. Il faut alors boire environ un litre de liquide clair une heure avant l’examen et ne plus aller uriner afin de laisser le temps à la vessie de se remplir.

Il est possible que le radiologue, pour être au plus près de l'utérus, utilise la voie endo-vaginale en introduisant une sonde spécialisée dans le vagin, ce qui permet d’obtenir des images plus détaillées. L'examen dure une trentaine de minutes. Il faudra apporter le compte-rendu à la sage-femme ou au médecin obstétricien au moment de l'accouchement.

Lire l'article Ooreka

Échographie du deuxième trimestre : à quoi sert-elle ?

L'échographie du deuxième trimestre de grossesse n'a pas pour seul objectif de connaître le sexe du bébé. Elle est essentielle afin de dépister d'éventuelles malformations fœtales. Néanmoins, un examen échographique normal n'est pas synonyme d'enfant « normal ». 

L'échographie évalue la croissance du fœtus, par la mesure de son crâne (diamètre bi-pariétal), son abdomen et son fémur. Le médecin localise le placenta, analyse la vitesse de circulation dans le cordon ombilical et les artères utérines grâce au doppler. Il mesure le volume de liquide amniotique et évalue la vitalité fœtale. Enfin, il examine tous les organes en détail : cerveau, colonne vertébrale, estomac, reins, vessie, membres, doigts, orteils, cœur, éléments du visage seront examinés à la recherche de toute anomalie. 

En cas de malformation suspectée, le médecin pourra effectuer une amniocentèse : l'échographie va alors être utile pour guider le praticien qui va prélever du liquide amniotique.

Enfin, le radiologue peut dépister certaines anomalies chez la mère, notamment en mesurant le col de l'utérus pouvant faire craindre un accouchement prématuré.

Par la suite, l'échographie du 3e trimestre pourra révéler également de nombreuses informations précieuses.

Aussi dans la rubrique :

Suivi de grossesse

Sommaire

Pour commencer

Suivi de grossesse