Troubles de la thyroïde au cours d'une grossesse

Sommaire

 

Certains troubles surviennent durant la grossesse, car la taille de la thyroïde change et ses sécrétions s'activent. Pour ces raisons, il est important de consulter et de contrôler les taux sanguins des hormones de la thyroïde (TSH), surtout chez une femme qui, avant d'être enceinte, présente une pathologie thyroïdienne même légère. Le point sur les troubles de la thyroïde pendant la grossesse dans notre article.

Qu'est-ce que la thyroïde ?

La glande thyroïde se trouve à la base du cou et produit l'hormone thyroïdienne. Une hypothyroïdie maternelle peut intervenir sur le développement psychomoteur du bébé. Le médecin adapte donc le traitement d'après les résultats des dosages. Après la naissance, le traitement sera rééquilibré.

La glande thyroïde sécrète des hormones thyroïdiennes grâce à l'iode de notre alimentation :

  • la T4, appelée thyroxine ;
  • la T3, appelée tri-iodothyronine.

Dans le cerveau au niveau de l'hypophyse, l'hormone TSH régule la stimulation de la thyroïde pour la sécrétion de T3 et T4.

Lire l'article Ooreka

Fonctionnement de la thyroïde au cours de la grossesse

La grossesse engendre des modifications du fonctionnement de la thyroïde. L'activité physiologique de celle-ci s'élève pour les besoins du fœtus (surtout sa croissance et le développement de son cerveau). Elle se manifeste par :

  • une augmentation du volume de la thyroïde ;
  • une augmentation du taux d'iode protidique à partir de la dixième semaine ;
  • une augmentation du taux de thyroxine totale.

Pour sécréter cette plus grande quantité d'hormones, la thyroïde a besoin de plus d'iode.

L'iode, qui est un oligo-élément, contribue à la production des hormones thyroïdiennes. Une alimentation insuffisante en iode augmente le risque d'hypothyroïdie. Les signes de cette carence sont similaires aux signes de la grossesse : vomissements, prise de poids, anémie, etc.

L'hypothyroïdie risque par conséquent de ne pas être identifiée.

Symptômes des troubles thyroïdiens pendant la grossesse

Les maladies de la glande thyroïdienne sont souvent des maladies que l'on appelle maladies auto-immunes, c'est-à-dire que le corps humain sécrète des anticorps qui agressent les tissus de la glande thyroïde. Par conséquent, elle perd son équilibre et fabrique des hormones en excès ou bien pas assez.

Pendant le premier trimestre de grossesse, la thyroïde du bébé n'est pas encore mature pour sécréter les hormones thyroïdiennes, c'est donc la thyroïde maternelle qui le fait, principalement pour la croissance du cerveau. À partir du quatrième mois, l'enfant commence progressivement à sécréter ses propres hormones.

Hyperthyroïdie et maladie de Basedow

Lorsque la glande thyroïde sécrète des hormones en excès, il est question d'hyperthyroïdie.

La maladie de Basedow est la cause plus fréquente d'hyperthyroïdie, caractérisée par les symptômes suivants : perte de poids, tachycardie, palpitations, grande fatigue (asthénie), troubles de l'appétit, problème de régulation thermique et instabilité émotionnelle.

Hypothyroïdie et maladie de Hashimoto

Lorsque la glande thyroïde ne sécrète pas assez d'hormones, c'est une hypothyroïdie. La plus fréquente est la maladie de Hashimoto. Les symptômes sont les suivants : prise de poids, grande fatigue, système cardio-vasculaire ralenti, crampes, constipation, œdèmes dans les jambes et peau sèche.

Troubles de la thyroïde et grossesse : risques de complications pour la mère et pour le bébé

Une hypothyroïdie qui n'est pas prise en charge chez une femme enceinte risque d'évoluer vers :

  • une hypertension ;
  • une toxémie gravidique ;
  • un décollement du placenta ;
  • un trouble du développement psychomoteur chez le bébé ;
  • une fausse couche ;
  • un risque d'accouchement prématuré selon le terme de la grossesse.

Une hyperthyroïdie augmente le risque de fausse couche, mort du bébé in utero, problème cardiaque et toxémie gravidique intense.

Troubles de la thyroïde et grossesse : facteurs de risques et dépistage

En début de grossesse, le médecin va palper la glande thyroïde pour évaluer son volume. Il demande un bilan thyroïdien chez une mère ayant des antécédents personnels ou familiaux de problèmes thyroïdiens ou des antécédents de maladies auto-immunes (comme le diabète de type 1) .

Ce bilan recherche la présence dans le sang des anticorps antithyroïdiens permettant de dépister une éventuelle thyroïdite auto-immune, et le dosage de l'hormone TSH : s'il est insuffisant, un traitement d'hormones thyroïdiennes peut être prescrit.

Traitements adaptés aux troubles de la thyroïde au cours de la grossesse

Pour l'hyperthyroïdie

Lorsqu'une femme enceinte souffre d'hyperthyroïdie, les anticorps provoquant l'affection risquent de traverser la barrière placentaire et d'entraîner une hyperthyroïdie chez le fœtus. Le traitement préconisé est donc celui d'antithyroïdiens. Or, ce traitement maternel peut franchir la barrière placentaire et bloquer la glande thyroïde de l'enfant, qui va alors présenter une hypothyroïdie. Dans ce cas, la mère prend un traitement avec des doses diminuées.

Pour l'hypothyroïdie

Si une femme enceinte souffre d'hypothyroïdie et qu'elle est traitée, son enfant est protégé. D'ailleurs, l'hypothyroïdie est dépistée chez tous les nouveau-nés à la maternité. Si le test est positif, un traitement hormonal est prescrit afin d'assurer un développement cérébral normal. Si, par contre, son traitement n'est pas équilibré correctement et que son mode de vie n'est pas harmonieux, elle sécrète alors trop peu d'hormones.

Cette carence met le fœtus en difficulté, car il ne peut pas fabriquer ces hormones dans les premières semaines de vie dans le ventre de sa mère. Un traitement d'hormones de synthèse, nécessaire à la croissance de son cerveau, lui sera destiné par l'intermédiaire de sa mère.

Une alimentation riche en iode et équilibrée pendant la grossesse

L'iode, oligo-élément, se trouve dans le sel marin non raffiné (sans excès pour éviter le risque de tension artérielle), mais aussi le poisson non bouilli (pour ne pas faire fuir l'iode dans l'eau de cuisson), les crustacés cuits et les laitages.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?