Diarrhée chez la femme enceinte

Sommaire

Si les épisodes de diarrhée sont habituellement modérés et répondent rapidement au traitement, leurs effets sur la grossesse sont négligeables. Mais une diarrhée non traitée ou chronique (plus de 14 jours) peut entraîner un risque de déshydratation, pouvant diminuer la circulation sanguine jusqu'au placenta et au fœtus et provoquer un accouchement prématuré. On vous parle tout de suite des causes et complications de la diarrhée chez la femme enceinte.

Diarrhée chez la femme enceinte : les principales causes

La diarrhée est l’émission de selles plus liquides ou plus nombreuses que d’ordinaire. Chez la femme enceinte, la survenue de diarrhées doit faire l'objet d'une surveillance particulière pour limiter les risques de complications pour la mère et le fœtus.

Le plus souvent, la diarrhée est provoquée par un germe qui provoque une inflammation de la paroi intestinale. Contrairement à la constipation, la plupart des cas de diarrhée chez la femme enceinte ne sont pas liés à la grossesse mais peuvent être occasionnés par :

  • des virus (gastro-entérite virale) : peu grave, ces infections se traitent de manière symptomatique et n'ont habituellement pas de répercussions sur la grossesse ;
  • des bactéries (infections alimentaires) :
    • l'Escherichia coli entérotoxique, qui provoque une infection très fréquente mais bénigne, se transmet par la consommation de viande mal cuite ou de produits au lait cru,
    • la salmonelle, bactérie responsable de 75 % des infections alimentaires en France, se transmet suite à la prise d'aliments crus ou peu cuits,
    • le staphylocoque doré, résistant à la chaleur, se transmet sur les aliments par des mains mal lavées ;
  • des parasites : plus rarement, la diarrhée peut aussi être d'origine parasitaire (bilharziose, amibiase, lambliase, tænia) ;
  • des médicaments : colchicine (traitement de la goutte), Augmentin® (antibiotique), anti-inflammatoires, Daflon® ;
  • des maladies chroniques : la diarrhée peut s'inscrire dans une maladie chronique des intestins : côlon irritablemaladie de Crohn, rectocolite hémorragique... Ces maladies sont rarement découvertes pendant la grossesse.
Lire l'article Ooreka

Caractéristiques inquiétantes de la diarrhée au cours d'une grossesse

Une diarrhée doit inquiéter si elle s'inscrit dans un syndrome dysentérique qui se caractérise par des selles liquides purulentes ou sanglantes, le plus souvent associées à de la fièvre. 

Le plus souvent dû à une bactérie, ce syndrome peut causer un retard de croissance du fœtus, une infection intra-utérine, un accouchement prématuré. Il faut consulter un médecin qui prescrira un antibiotique adapté.

En cas de diarrhée importante ou persistante, une surveillance en milieu hospitalier voire une perfusion peut être nécessaire pour éviter une déshydratation.

Diarrhée chez la femme enceinte : le traitement

Le plus important lorsqu'une femme enceinte a une diarrhée, c'est d'éviter la déshydratation.

  • Bien souvent, une réhydratation orale adéquate suffit à traiter la plupart des patientes et à prévenir les complications de la diarrhée. Des solutés de réhydratation, trouvables en pharmacie, permettent une réhydratation optimale.
  • Le riz, les pâtes, les pommes de terre, le blé, cuits et légèrement salés sont des aliments de choix en cas de diarrhée abondante. Les crudités et les laitages (sauf les yaourts) sont à éviter.
  • Des traitements contre la diarrhée comme le lopéramide (Imodium®) sont autorisés pendant la grossesse. Ce dernier devra toutefois être utilisé de façon ponctuelle bien que le risque de malformation soit très faible. En revanche, la diosmectite (Smecta®) n'est pas recommandée pendant la grossesse, car les argiles obtenues par extraction du sol utilisées peuvent contenir de faibles quantités de métaux lourds présents naturellement dans l'environnement, tel que le plomb (mesure de précaution prise par l'ANSM).
  • D'autres médicaments, comme le racécadotril (Tiorfan®) ou le nifuroxazide (Ercefuryl® ou Panfurex®), doivent aussi être évités pendant la grossesse. L'ANSM a d'ailleurs interdit l'utilisation du nifuroxazide chez les sujets de moins de 18 ans et il n'est disponible chez les adultes que sur ordonnance (mais, plusieurs laboratoires commercialisant des spécialités à base de nifuroxazide ont d'ores et déjà pris la décision d’arrêter définitivement sa commercialisation).

En règle générale, la diarrhée répond aux règles diététiques ou au traitement en 24 à 48 heures. Si les symptômes persistent, la patiente devra consulter son médecin pour des investigations plus poussées.

Les huiles essentielles qui peuvent être très efficaces contre la diarrhée ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes. Elles peuvent en revanche être diffusées (diffusion atmosphérique) même si c'est la phytothérapie qui devra être privilégiée dans le cadre d'une approche naturelle.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Précautions pour éviter la diarrhée au cours de la grossesse

Faire attention à son alimentation est très important au cours de la grossesse. Il faut éviter toute infection transmise par les aliments à risque : viande crue ou peu cuite, légumes et fruits mal lavés, produits au lait cru, vieille boîte de conserve.

L'hygiène des mains est très importante afin d'éviter la transmission des germes, notamment si la femme enceinte est en contact avec une personne atteinte de diarrhée.

Il faut aussi être particulièrement vigilant aux médicaments pris au cours de la grossesse, et en cas de doute, demander conseil à son pharmacien ou à son médecin.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider