Sommaire

L'hymen est une partie de l'anatomie féminine, sans rôle particulier mais fortement associé au symbole de la virginité. De plus, de nombreuses opérations chirurgicales sont liées à l'hymen. Découvrons-en davantage sur cette membrane !

Hymen : propriétés

L'hymen est une fine membrane sépare la partie externe de l'appareil génital féminin, la vulve, de la cavité vaginale.

Dans la plupart des cas, elle n'occulte pas totalement l'entrée du vagin, il ne s'agit pas d'une barrière étanche. L'hymen est plus ou moins souple. Il est parcouru de petits vaisseaux sanguins, ce qui peut provoquer un saignement lorsqu'il se déchire.

Son aspect est variable d'une femme à l'autre. Certains forment une corolle resserrant le vagin, d'autre ont un aspect de demi-lune. Certains sont dotés d'une fente horizontale ou verticale, tandis que d'autres sont percés de plusieurs pores.

Hymen et virginité

L'hymen se rompt en général au cours du premier rapport sexuel avec pénétration, c'est pour cela qu'il est associé à la virginité. Cependant, certaines femmes naissent sans hymen, ou celui-ci peut se déchirer lors de certaines pratiques sportives.

D'autre part, certains hymens ont la capacité de se déformer, permettant les rapports sexuels sans se rompre. L'absence de saignement n'est pas la preuve qu'une femme a déjà eu un rapport sexuel : de nombreuses femmes vierges ne saignent pas lors de la défloraison.

Cas de l'hymen imperforé

La membrane peut recouvrir complètement le vagin, empêchant le sang de s'écouler au moment des règles. Au moment de la puberté, si la situation n'a pas été détectée au préalable, les pertes menstruelles s'accumulent, formant une masse appelée « hématocolpos ».

La jeune fille se plaint de douleurs dans le bas du ventre et ne semble pas avoir ces règles. Pour éviter cette situation, l'hymen des petites filles est examiné à la naissance ; en cas d'imperforation, une prise en charge adaptée sera proposée aux parents.

Chirurgies de l'hymen

Chirurgie pour agrandir l'hymen

Lorsque l'orifice de l'hymen est trop étroit, ou que la membrane est trop épaisse (on parle d'hymen scléreux) ou non perforée, il peut être nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, l'hyménectomie ou l'hyménotomie, afin de permettre l'écoulement des sécrétions vaginales et de rendre les rapports sexuels possibles et non douloureux.

L'intervention est assez rapide (de 20 à 30 minutes), menée sous anesthésie générale. La patiente entre le matin à l’hôpital et ressort dans la journée. Les suites opératoires sont peu douloureuses, au besoin soulagées par de simples antalgiques (paracétamol).

Reconstruction de l'hymen

À l'inverse, certaines femmes ayant perdu leur virginité souhaitent, pour des raisons culturelles, sociales ou religieuses, bénéficier d'une reconstruction de l'hymen :

  • Cette opération, appelée hyménoplastie, est menée sous anesthésie locale ou régionale.
  • Elle consiste à reconstituer l'hymen à partir des vestiges de celui-ci, ou de parties de la muqueuse vaginale environnante si ceux-ci sont absents. Des fils résorbables sont utilisés.
  • Cette méthode offre un résultat durable, tant qu'une nouvelle défloration n'est pas survenue. Le temps de cicatrisation complète est de l'ordre d'un mois.

L'hyménorraphie est une autre méthode chirurgicale destinée à reformer l'hymen, elle offre un résultat provisoire de quelques jours.