Syndrome transfuseur-transfusé

Sommaire

Le syndrome transfuseur-transfusé constitue l'une des plus graves complications de certaines grossesses gémellaires. Ce syndrome, peu connu il y a encore quelques années, peut provoquer des dégâts irréversibles pour les fœtus si la pathologie n'est pas prise en charge rapidement. Heureusement, il existe un traitement permettant de soigner efficacement cette pathologie.

Qu'est-ce que le syndrome transfuseur-transfusé ?

Le syndrome transfuseur-transfusé concerne exclusivementles grossesses gémellaires, pour lesquelles les fœtus partagent le même placenta. Ce syndrome concernerait 15 % des grossesses appelées monochoriales biamniotiques.

Cette pathologie entraîne un déséquilibre de débit sanguin entre les deux fœtus : un des jumeaux, dit transfuseur, va voir son débit sanguin diminuer. Cette situation peut provoquer des anémies ou un retard de croissance. Le jumeau, dit transfusé, aura son débit sanguin augmenté, ce qui peut à terme provoquer des problèmes cardio-vasculaires.

Lire l'article Ooreka

Causes du syndrome transfuseur-transfusé

Ce syndrome, qui ne touche que les grossesses monochoriales biamniotiques, est lié à la présence d'anastomoses vasculaires (vaisseaux anormaux) dans la circulation fœtale.

Symptômes du syndrome transfuseur-transfusé

Un syndrome est un ensemble de symptômes. Dans le cas du syndrome transfuseur-transfusé, les symptômes reflètent la mauvaise perfusion sanguine entre les jumeaux : l'un est perfusé au détriment de l'autre.

Le jumeau transfuseur subit un débit sanguin moins important. Il est donc privé de certains nutriments et d'oxygène et peut développer une anémie ou un retard de croissance. Le jumeau perfusé ou transfusé reçoit, quant à lui, trop de sang et peut ainsi développer une insuffisance cardiaque.

Diagnostic du syndrome transfuseur-transfusé

Le diagnostic repose sur deux points essentiels : tout d'abord le diagnostic de la grossesse monochoriale biamniotique, puis le diagnostic du syndrome transfuseur-transfusé.

Diagnostic du type de grossesse gémellaire

C'est lors de la première échographie que le diagnostic doit avoir lieu. En effet, plus le diagnostic de chorionicité (nombre de placentas) est posé tôt (avant la quinzième semaine de grossesse idéalement) et plus il est fiable.

Changement de volume des cavités amniotiques : un signe important

L'augmentation du volume d'une des cavités amniotiques au détriment de l'autre doit faire craindre le début d'un syndrome transfuseur-transfusé.

En effet, chez le jumeau transfuseur, on note une diminution du liquide amniotique, conséquence directe de la diminution de la diurèse (oligoamnios). Chez le jumeau transfusé, c'est l'inverse, l'excès de diurèse provoque une augmentation du volume de liquide amniotique (hydramnios).

On recherchera alors d'autres signes du syndrome transfuseur-transfusé comme, par exemple, l'augmentation de la taille de la vessie chez le jumeau transfusé. Le diagnostic peut également être complété par des examens approfondis des vaisseaux comme l'échographie Doppler.

Traitement du syndrome transfuseur-transfusé

Amniodrainage : quand le syndrome transfuseur-transfusé se déclare après la 26e semaine

Quand le syndrome transfuseur-transfusé se déclenche tardivement, c'est-à-dire après la 26e semaine de grossesse, on procède à un drainage de la cavité amniotique présentant du liquide en excès. Cela permet d'évacuer le liquide en excès et d'éviter un accouchement prématuré.

Ce traitement n'est donc qu'un traitement symptomatique. Il ne guérit pas.

Opération au laser : le traitement de référence

Le traitement est basé sur la prise en charge des anastomoses : il faut coaguler les vaisseaux anormaux.

Sous anesthésie locale ou sous péridurale, on procède à l'opération consistant à traiter les vaisseaux anormaux par laser sous contrôle échographique. Il s'agit d'une chirurgie endoscopique au laser.

L'opération est délicate pour les jumeaux, car le risque de fausse couche n'est pas minime (environ 10 % des cas), mais dans la grande majorité des cas, au moins l'un des fœtus peut être sauvé.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider