Sommaire

 

Les médecins et les sages-femmes parlent en terme de semaines d'aménorrhée (SA) et non en semaines de grossesse. En pratique, les semaines d'aménorrhée sont le nombre de semaines depuis le premier jour des dernières règles. On considère que la date du début de grossesse correspond au jour de l'ovulation, c'est-à-dire 14 jours après le début des règles. La durée d'une grossesse est donc de 39 semaines en moyenne, correspondant à 41 semaines d'aménorrhée.

Durée de la grossesse : le terme

Le terme d'une grossesse est la date d'accouchement supposée, fixée à 41 semaines d'aménorrhée. La période du terme est en fait variable selon les femmes et la grossesse, et s'étend de 37 à 41 semaines d'aménorrhée. Avant 37 semaines d'aménorrhée, on parle de prématurité. Après 42 semaines d'aménorrhée, on parle de dépassement de terme.

On calcule le terme de la grossesse par deux méthodes :

  • Selon la date des dernières règles, l'ovulation se produisant en moyenne 14 jours après le début des règles. Mais ce calcul n'est pas toujours précis en cas de règles irrégulières, d'oubli de pilule, de grossesse juste après l'arrêt de la pilule, les cycles étant encore irréguliers...
  • Grâce à l'échographie de datation réalisée au premier trimestre (effectuée aux alentours de 12 semaines d'aménorrhée) : selon la longueur entre le crâne et les fesses du fœtus, ou longueur crânio-caudale. C'est la méthode la plus sûre pour le calcul de l'âge gestationnel.

Si elle n'a pas accouché avant, la femme enceinte a rendez-vous le jour du terme, à 41 semaines d'aménorrhée, pour une surveillance obstétricale quotidienne voire un déclenchement de l'accouchement. En effet, le risque de complications augmente après 42 semaines d'aménorrhée. Mais il semble que beaucoup de termes « dépassés » soient en fait des erreurs de datation de la grossesse. Si elle est précise, le terme n'est dépassé que dans 1,1 % des cas.

Lire l'article Ooreka

Durée de la grossesse et prématurité

Un accouchement prématuré est un accouchement survenant avant 37 semaines d'aménorrhée, soit avant la fin du huitième mois de grossesse.

Les accouchements prématurés représentent 7 % des naissances. La naissance prématurée est la cause la plus importante de décès et de maladies des nouveaux-nés. L'immaturité des organes à la naissance pourra provoquer des problèmes neurologiques, cardiaques ou respiratoires chez le bébé.

L'âge gestationnel définit le degré de prématurité d'un nouveau-né, les risques de complications étant inversement proportionnels à son âge :

22 semaines d'aménorrhée correspondent à la date légale de viabilité : c'est une limite avant laquelle la médecine ne peut rien faire pour le bébé né avant terme. Soit la prise en charge médicale est impossible, soit les conséquences sur la vie future de l'enfant se révéleraient trop lourdes.

Dans 40% des cas, aucune cause n'est retrouvée à un accouchement prématuré.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

La durée du congé maternité avant et après la grossesse

Pour un premier et un deuxième enfant, le congé maternité débute 6 semaines avant l'accouchement, et se poursuit 10 semaines après. Les indemnités journalières sont payées par la sécurité sociale, complétées par l'employeur pour permettre à la femme de toucher 100% de son salaire.

Il est possible de bénéficier de 14 jours supplémentaires avant la naissance en cas de grossesse compliquée : on parle alors de congé pathologique.

En cas de troisième enfant (ou plus), le congé maternité débute 8 semaines avant l'accouchement et se poursuit 18 semaines après.

Si elle attend des jumeaux, la femme bénéficie d'un congé 12 semaines avant la date prévue de l'accouchement et de 22 semaines après. Si ce sont des triplés (ou plus), 24 avant et 22 après. 

Il est possible de reporter une partie du congé prénatal en congé post-natal, de maximum 3 semaines.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Suivi de grossesse

Sommaire

Pour commencer

Suivi de grossesse