Ventre dur pendant la grossesse

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Un ventre dur pendant la grossesse peut être un signe inquiétant quand on ne sait pas encore reconnaître ce qui peut être normal de ce qui ne l’est pas. Comment savoir s’il faut s’inquiéter quand le ventre se durcit ? Qu’est-ce qu’une contraction ? Comment les reconnaître ? Quand faut-il aller à la maternité ?

Pourquoi peut-on ressentir un ventre dur pendant la grossesse ?

Derrière la sensation d’un ventre dur se cache en général une contraction. On en distingue deux types :

  • les contractions non douloureuses qu’on appelle contractions de Braxton Hicks ;
  • les contractions douloureuses qui sont les contractions d’accouchement.

Ventre dur et grossesse : comment reconnaître une contraction ?

Le ventre se durcit uniformément pendant quelques secondes puis se détend progressivement. Les contractions sont à différencier :

  • des mouvements du bébé (qui ne durcissent le ventre qu’en partie) ;
  • des douleurs ligamentaires (qui sont plus ou moins latentes contrairement au caractère ponctuel des contractions) ;
  • des ballonnements (qui tendent le ventre sur le plan digestif et non musculaire).

 

Qu’est-ce qu’une contraction de Braxton Hicks ?

La contraction de Braxton Hicks, du nom du médecin qui l’a décrit en 1872, est aussi connue sous le nom de fausse contraction. Il s’agit de petites contractions non douloureuses qui peuvent être ressenties pendant la grossesse.

Qu’est-ce qu’une contraction d’accouchement ?

Une contraction d’accouchement est une contraction douloureuse qui revient de manière régulière avec une hausse de son intensité. Ce type de contraction survient normalement lors du dernier mois de grossesse. Pour savoir quand aller à la maternité, on donne les indications suivantes :

  • pour la première grossesse, si les contractions reviennent toutes les cinq minutes depuis deux heures ;
  • lorsqu’il ne s’agit pas d’une première grossesse, si les contractions reviennent toutes les dix minutes pendant une heure.

Que faire quand le ventre est dur en continu ?

Lorsqu’une contraction dure dans le temps et ne s’estompe pas, il vaut mieux consulter pour écarter tout risque d’hématome rétroplacentaire ou signe de pré-éclampsie.

Qu’est-ce qu’un hématome rétroplacentaire ?

Un hématome rétroplacentaire, aussi appelé HRP ou placenta abruptio, est le fait que le placenta se détache de manière prématurée à la suite de la formation d’un caillot de sang entre l’utérus et le placenta. C’est une complication grave de la grossesse dont un des signes est un ventre dur et douloureux.

Qu’est-ce qu’une pré-éclampsie ?

On parle de pré-éclampsie, mais aussi de toxémie gravidique, lorsqu’apparaît pendant la grossesse une hypertension artérielle (appelée hypertension artérielle gravidique ou HTA gravidique). Si elle n’est pas prise en charge, cette hypertension peut être néfaste à la fois pour la mère et pour le bébé, le pire à redouter étant une évolution vers une éclampsie, un état de crise à traiter en urgence.

Que faire pour soulager un ventre dur ?

Un changement de position peut suffire à détendre le ventre. Autrement un ventre dur peut signifier qu’un peu de repos ferait du bien. Un bain chaud ou une bouillotte peuvent soulager les tensions.

Ventre dur grossesse : est-ce douloureux pour le bébé ?

Le fœtus étant entouré de liquide amniotique, il ne ressentirait pas la pression d’un ventre durci, ou du moins, de manière limitée. Les contractions ne seraient donc pas douloureuses pour le bébé.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider