Sommaire

En France, environ 1 couple sur 6 souffrirait d’infertilité, c’est-à-dire d’une difficulté à donner la vie. Pour y remédier, ils peuvent avoir recours à la fécondation in vitro et donner naissance à un bébé éprouvette.

De quoi s’agit-il exactement, quel est le principe et quelles sont les étapes à suivre ? On vous en dit plus dans notre article.

Bébé éprouvette : qu’est-ce que c’est ?

Un bébé éprouvette désigne un enfant issu d’un œuf obtenu par fécondation in vitro (communément appelée FIV). Il s’agit d’une technique de procréation assistée nécessitant la manipulation de spermatozoïdes et d’ovules pour aider à la fécondation. Elle est proposée aux couples ayant des difficultés à donner la vie.

Le premier bébé éprouvette est né le 25 juillet 1978 en Angleterre : elle s’appelle Louise Brown. Le Dr Robert Edwards, un des deux médecins de l’Université de Cambridge ayant permis cet exploit, a obtenu le prix Nobel de médecine en 2010, pour le développement de la fécondation in vitro.

En France, le premier bébé éprouvette s’appelle Amandine, elle est née le 24 février 1982. Le 16 juin 2013, elle a donné naissance à une petite fille (une naissance qui s’est déroulé naturellement).

Conception d'un bébé éprouvette : comment ça marche ?

Lors d’une fécondation in vitro, les spermatozoïdes d’un homme sont mis en contact avec l’ovule de la femme in vitro, c’est-à-dire à l’extérieur du corps de la femme. La manipulation a lieu dans un laboratoire.

Les spermatozoïdes et les ovules sont réunis dans une éprouvette (d’où le nom de bébé éprouvette), le but étant d’obtenir un embryon à réimplanter dans l’utérus de la mère.

La fécondation in vitro est proposée aux couples :

  • chez qui l’homme a un faible nombre de spermatozoïdes ou d’une faible mobilité ;
  • chez qui la femme a les trompes de Fallope absentes ou bloquées.

L’article L. 2141-2 du Code de la santé publique dispose que l'assistance médicale à la procréation nécessite que « l’homme et la femme formant le couple [soient] vivants, en âge de procréer... » L’Assurance maladie prend en charge la PMA pour les femmes jusqu’à l’âge de 43 ans. Le Conseil d’État fixe à 59 ans l’âge limite au-delà duquel un homme peut se voir opposer un refus d'exportation de ses gamètes en vue d’une fécondation in vitro (CE, 10e et 9e chambres, 17 avril 2019, n° 420468).

Étapes de conception d'un bébé éprouvette

La mise au monde d’un bébé éprouvette nécessite plusieurs étapes :

  • La stimulation des ovaires de la femme, par un traitement hormonal. La conception artificielle demande plusieurs ovules, pour augmenter les chances de réussite.
  • Le prélèvement des ovocytes matures (ovules) directement dans la vagin, après 32 à 36 heures de stimulation hormonale.
  • Les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal et conservés à 37°C.
  • La fertilisation, qui consiste à mettre les ovocytes en contact avec les spermatozoïdes, environ la moitié des ovocytes sont fécondés.
  • Le transfert embryonnaire, qui a lieu 2 à 5 jours après la fertilisation. Il consiste à transférer un ou deux embryons dans l’utérus de la femme.

La femme vit ensuite sa grossesse normalement, et si tout va bien, donne naissance à un bébé… éprouvette !

Aussi dans la rubrique :

Procréation médicalement assistée

Sommaire

Qu'est-ce que la PMA ?

Procréation médicalement assistée

Stimulation ovarienne

Stimulation ovarienne

Insémination artificielle

Insémination artificielle

Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes

ICSI