Sommaire

Lors de l’accouchement, différents types de complications peuvent se produire. L’embolie amniotique en est une, et elle est grave.

De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les symptômes et comment réagir ? Toutes les réponses dans notre article.

Embolie amniotique : qu’est-ce que c’est ?

Rappelons d’abord, pour mieux comprendre, que le liquide amniotique est un liquide stérile dans lequel baigne l’embryon, puis le fœtus pendant la grossesse :

  • il est composé à 97 % d’eau, le reste étant des cellules et de l’urine fœtales ;
  • il est renouvelé constamment ;
  • il protège le fœtus des chocs et des bruits provenant de l’extérieur ;
  • il atteint son volume maximal aux alentours de la 34e semaine de grossesse (environ 1 litre) ;
  • il se vide avant l’accouchement et permet de lubrifier au passage les parois des voies vaginales.

L’embolie amniotique (ou embolie de liquide amniotique) est une complication imprévisible de l’accouchement :

  • elle désigne le passage du liquide amniotique dans la circulation maternelle, autrement dit dans le sang de la mère ;
  • elle peut se produire pendant le travail ou un peu après l’accouchement ;
  • cette complication entraîne des problèmes respiratoires, cardiaques, circulatoires, neurologiques et hématologiques ;
  • elle peut être fatale pour la mère et/ou le fœtus (dans environ 25 % des cas pour la mère, 20-25 % pour le fœtus).

Embolie amniotique : quels sont les symptômes ?

Les premiers signes d’une embolie amniotique sont l'arrêt cardiaque et une insuffisance respiratoire, s’ensuivent ensuite :

  • des vomissements, des nausées ;
  • une décoloration de la peau ;
  • une altération de la fréquence cardiaque du fœtus et une réduction de ses mouvements ;
  • une perte de sang.

Embolie amniotique : que faire ?

Notons qu’un certain nombre de complications peuvent survenir après une embolie amniotique :

  • La mère peut alors souffrir de troubles de la mémoire, de problèmes cardiaques et cérébraux, de défaillance d’un organe, de troubles émotionnels. Elle peut également nécessiter une hystérectomie, autrement dit un retrait chirurgical de l’utérus.
  • Quant au fœtus, il risque une atteinte du système nerveux.

L’embolie amniotique est une urgence médicale. La prise en charge se doit d’être multidisciplinaire et intensive :

  • pour la mère : une assistance respiratoire, la prise de médicaments pour contrôler la pression artérielle, des transfusions de sang ;
  • pour le fœtus : une fois sorti, il sera placé en soins intensifs pour une observation précise.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?