Sommaire

Le syndrome de Lacomme est un ensemble de symptômes touchant les femmes enceintes surtout durant les derniers mois de la grossesse. Quels sont les symptômes du syndrome de Lacomme ? Que faire pour soulager les douleurs ligamentaires ? Y a-t-il à craindre pour la suite de la grossesse et l’accouchement ?

Réponses maintenant.

Qu’est-ce que le syndrome de Lacomme ?

On parle de syndrome de Lacomme quand une femme enceinte ressent des douleurs ligamentaires au niveau des articulations du bassin et au niveau du pubis.

Causes du syndrome de Lacomme

Du fait du poids de la grossesse, les articulations entre le sacrum et les ailes iliaques subissent une distension. Les ligaments et les tendons sont très sollicités, ce qui provoque des douleurs au niveau du bassin et du pubis.

Un effet dû à la production hormonale en hausse pendant la grossesse pourrait également être une cause du syndrome de Lacomme.

Symptômes du syndrome de Lacomme

Les signes d’un syndrome de Lacomme chez la femme enceinte peuvent être :

  • des douleurs au niveau du bassin ;
  • des douleurs au niveau du pubis ;
  • des douleurs au niveau du périnée ;
  • des douleurs au niveau des fesses ;
  • une sensation de pesanteur sur le bas du ventre.

L'intensité de la douleur varie selon les personnes mais elle est souvent décrite comme des tiraillements ou des brûlures pouvant empêcher de marcher, de se tenir debout ou de dormir.

Comment établir le diagnostic d’un syndrome de Lacomme ?

Un examen clinique (auscultation par un médecin) permet de déterminer les régions douloureuses. Il permet également de vérifier si un autre problème d’ordre gynécologique, urologique ou de rhumatisme peut expliquer les douleurs (sciatique, pubalgie, spondylarthrite ankylosante, colique néphrétique par exemple).

Comment soigner le syndrome de Lacomme ?

Le syndrome de Lacomme n’est pas à proprement dit une maladie. Il n’existe donc pas vraiment de traitement. Les douleurs peuvent néanmoins être si importantes qu’il peut être proposé à la femme enceinte de se déplacer en fauteuil roulant.

Lorsqu’il n’y a pas de contre-indication, du magnésium, de la vitamine B ou des médicaments qui aident au relâchement des muscles peuvent permettre de calmer les douleurs.

La kinésithérapie ainsi que l’ostéopathie peuvent aussi permettre de réduire les douleurs ligamentaires.

Parmi les moyens permettant de soulager la douleur, sont également cités :

  • l’utilisation d’une bouillotte ;
  • le port d’une ceinture de grossesse ;
  • les exercices en position assise sur un ballon ;
  • ou les rapports sexuels.

En cas de trop fortes douleurs, un accouchement un peu avant le terme peut être envisagé.

Que faire pour prévenir le syndrome de Lacomme ?

En terme de prévention du syndrome de Lacomme, il est recommandé de :

  • prendre l’habitude de changer de position sans mouvement brusque pour ne pas solliciter davantage les ligaments et les tendons ;
  • ne pas prolonger la marche qui peut accentuer la distension au niveau du bassin et du pubis ;
  • choisir une préparation à la naissance adaptée (préparation à l’accouchement en piscine, yoga prénatal par exemple).

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?