Sommaire

La sophrologie est une méthode de relaxation et de détente adaptée aux futures mères : elle leur offre des outils de lâcher-prise et de confiance en soi pour tout le temps du travail et de l'accouchement.

De plus en plus de femmes espèrent une naissance qui respecte leur physiologie. La sophrologie pendant l'accouchement les emmène dans cette « naturalité ».

On vous dit tout sur les bienfaits de la sophrologie lors de l'accouchement.

Sophrologie pendant l'accouchement : qu'est-ce que c'est ?

La sophrologie est l'étude de l'harmonisation de la conscience (du grec sos « harmonie », phren « esprit », et logia « étude »). Elle aide à prendre conscience de son corps et de ses tensions.

La sophrologie a permis, durant la grossesse, des instants précieux d'échanges entre la femme enceinte et la sage-femme sophrologue. Le corps et l'esprit ont progressivement apprivoisé les différentes étapes pour se détendre et visualiser un travail et un accouchement le plus serein possible. Aussi, lorsque le travail commence, la femme enceinte sait encore mieux deviner son corps, son bébé, et leurs besoins à tous deux. Si elle le désire, cela lui permet de rester plus longtemps chez elle au début du travail, dans l'intimité de sa maison.

Bienfaits de la sophrologie au cours du travail et de l'accouchement

Se déconnecter de ses peurs

La sophrologue C. Serrat explique que le niveau alpha est « un niveau de conscience très agréable, entre veille et sommeil, dans lequel le cerveau est au repos, déconnecté de toutes peurs, de toutes inhibitions, ce qui permet au corps de se régénérer » :

  • Cet état de conscience est atteint par une respiration profonde par le ventre : le ventre se gonfle, le diaphragme s'ouvre et libère les tensions du système nerveux.
  • Il permet d'imaginer sans être entravé par la peur, le doute et les jugements. Ainsi la future maman peut visualiser positivement les différents moments du travail et de l'accouchement.

Mettre à distance la douleur de l'accouchement

Par la détente, la respiration et la visualisation positive, la sophrologie permet, le jour de l'accouchement, de s'éloigner de la douleur et de la minimiser en recontactant les images (engrangées pendant les séances des semaines précédentes) et les sensations agréables par une projection mentale qui aide à gérer les doutes et les peurs liées à l'accouchement.

Gérer toutes les circonstances de l'accouchement

La future mère sait reconnaître la physiologie de son corps et du travail pour mieux les guider. La sophrologie lui permet :

  • d'accompagner la tempête du travail : d'être avec, plutôt que d'être contre les contractions utérines, et de leur résister ;
  • de visualiser un paysage qui lui fait du bien, un lieu aimé, des couleurs, des parfums, des sons, une fraîcheur, une chaleur qui réconfortent, etc. ;
  • de construire des images positives teintées de fortes valeurs émotionnelles (par exemple, des vagues qui glissent sur la grève, mais ne submergent pas ; une nuit silencieuse sous les étoiles ; un jardin de lumière de pleine lune ; une prairie parfumée, inondée de couleurs, etc.) ;
  • de garder un souffle régulier qui sait s'adapter aux contractions et aux moments de récupérations entre les contractions : respiration profonde, ample, calme et régulière ;
  • d'être proche de son enfant à naître, de le bercer, de lui donner du calme, de s'adresser à lui, de communiquer avec lui de manière intense, et de le regarder intérieurement (visualisation) évoluer dans son voyage vers sa naissance. Progressivement, il glisse le long du bassin, descend, tourne sa tête, arrive sur le périnée ;
  • d'effacer et d'ouvrir le col plus facilement ;
  • de détendre le périnée ;
  • de s'oxygéner profondément, et d'oxygéner son bébé ;
  • de récupérer entre chaque contraction, de se détendre ;
  • de faire place à l'imprévisible : si une péridurale ou une césarienne sont décidées, la sophrologie prépare ces actes positivement.

Sophrologie après l'accouchement

Par la visualisation positive et la détente profonde, la sophrologie :

  • favorise la création du lien mère-enfant ;
  • permet de récupérer de la fatigue de la naissance ;
  • aide le commencement de l'allaitement sereinement, si c'est le mode de maternage choisi.

Aussi dans la rubrique :

Se préparer à l’accouchement

Sommaire