Sommaire

L'existence d'une femme est traversée de différentes étapes, plus marquées que celles de l'homme, en raison de grands changements hormonaux. Le passage de l'une à l'autre crée des bouleversements anatomiques et psychiques. Le Qi gong permet, durant la grossesse, de ressentir et de comprendre ces transformations, en les accompagnant de manière physique et mentale.

Grossesse et Qi gong : présentation

Dans la médecine chinoise, tout phénomène dans l'univers et dans l'être humain résulte d'une unique énergie, le chi ou qi, qui s'exprime au travers du mouvement des 5 éléments, l'Eau, le Bois, le FEU, le Métal, et la Terre , puis de deux entités yin et yang.

Chaque être humain, quel que soit son sexe, a en lui :

  • une force yin caractérisant le féminin ;
  • une force yang caractérisant le masculin.

Le chi, ou « souffle », invisible, est « en mouvement et en transformation permanente ». Il imprègne le végétal, anime l'air et le soleil... Dans l'organisme, il « soutient aussi bien les fonctions organiques que celles de l'esprit : marcher, digérer, dormir, penser ou ressentir », explique F. Lehn.

Le Qi gong (prononcez « tchi gong ») de la femme se concentre sur la force yin de l'énergie. Il ré-harmonise les énergies yin à la fois physiques et mentales. Il cherche à parvenir à l'équilibre du corps et de l'esprit. Il propose des mouvements doux, légers et fluides et des massages pour les parties du corps caractéristiques de la femme : seins, hanches, reins, ventre, bassin, périnée.

Physiquement, le Qi gong :

  • assouplit le corps pour enlever les tensions ;
  • renforce le rôle des organes féminins.

Psychiquement, le Qi gong met en valeur le yin de la personne avec ses qualités féminines : douceur, sensualité, tolérance, générosité, méditation, introspection, calme, terre, froid, humide, organes, sang.

Bienfaits du Qi gong pendant la grossesse

De grandes transformations hormonales interfèrent tout en même temps sur la psychée, la physiologie et la morphologie de la femme durant la grossesse. En pratiquant le Qi gong, avec un sourire intérieur, on est dans la joie, et on chasse la tristesse. Des mouvements aident à garder la tonicité :

  • La prise de poids change l'image du corps, et réduit la mobilité de la femme enceinte : le Qi gong, par ses mouvements doux, renforce les articulations et le dos davantage sollicités par le surpoids, et permet de conserver la souplesse.
  • Le Qi gong vivifie la circulation générale sanguine (jambes lourdes), lymphatique et énergétique.
  • Il prévient l'hyperémotivité et les troubles du sommeil fréquents chez la femme enceinte.
  • Il aide à une meilleure assimilation des aliments.
  • Il offre une perception de soi-même et de son bébé fine et profonde.

Qi gong, grossesse et énergies féminines

Le chi circule dans tout l'organisme, à travers un réseau de canaux immatériels appelés méridiens. Les mouvements doux et les massages aident à la circulation énergétique dans les méridiens yin.

Ceux-ci sont concentrés dans les méridiens du rein, du foie, de la rate et du cœur dans le but de renforcer ces organes qui ont pour rôle de garder l'équilibre féminin :

  • Les reins, qui contrôlent l'élimination, régulent la circulation lymphatique et les liquides. Leur énergie favorise le sommeil et le drainage contre les « jambes lourdes ».
  • Le foie, qui purifie le sang, puis le coeur, qui distribue le sang, agit sur les émotions : le cœur est le lieu des émotions et le foie influence celles-ci.
  • La rate régit la circulation du sang et le cycle hormonal féminin.

Ces méridiens et tous les méridiens yin sont unis entre eux par le vaisseau conception « Ren Mai »sur le buste. Ce vaisseau central est assoupli par les mouvements d'ondulation de l'organisme, comme le vaisseau gouverneur « Du Mai », qui se trouve le long de la colonne vertébrale, avec les méridiens yang. Ainsi les énergies yin et yang sont plus harmonieuses.

Qi gong après la grossesse

La pratique du Qi gong après l'accouchement permet à la femme :

  • de ré-apprivoiser son corps ;
  • de prévenir le blues du post-partum ;
  • de prendre conscience de son périnée (qui soutient les organes génitaux féminins), puis de lui redonner sa tonicité en évitant son relâchement par des exercices appropriés.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider