Sommaire

Pour favoriser le démarrage du travail au moment de l'accouchement, le décollement des membranes est une bonne option. Comment procède-t-on pour cette technique ? Réponse maintenant.

En quoi consiste le décollement des membranes ?

Appelé aussi « stripping », le décollement des membranes est un geste que peut pratiquer un médecin pour stimuler la maturité du col de l’utérus et favoriser le démarrage du travail :

  • Le but est de décoller la membrane de la paroi de l’utérus.
  • Le médecin ou la sage-femme passe ses doigts dans l’ouverture du col lors de son examen et sépare doucement les membranes amniotiques de la paroi du col.
  • La manœuvre provoque une libération d’hormones qui contribuent à ramollir le col et à rendre l’utérus plus sensible aux contractions.
  • Il peut proposer cette manipulation entre la 38 et la 41ème semaine de grossesse.

Efficacité du décollement des membranes

Le décollement des membranes est une méthode jugée efficace pour diminuer les risques de dépasser la date prévue d’accouchement :

  • C'est un fait vérifié surtout lors du premier accouchement.
  • En ayant eu recours à cette intervention, les femmes enceintes ont plus de chance de commencer leur travail dans les 48 heures suivantes et d’accoucher dans les 7 jours qui suivent. 

 Le décollement des membranes n’est pas recommandé dans les situations suivantes :

Décollement des membranes : est-ce dangereux ?

La méthode est considérée comme étant sûre :

  • le décollement des membranes n’entraîne pas leur rupture prématurée ;
  • elle ne provoque pas de risque de césarienne, ni de complications spécifiques ;
  • elle n’est pas associée à une augmentation des risques d’infections chez le bébé ou la mère.

Par contre, il est possible de ressentir une gêne ou une douleur au moment de la manipulation :

  • L’utérus devient plus irritable et des contactions utérines légères surviennent (c’est le but de la manœuvre), et cela peut provoquer un inconfort après la manipulation.
  • Il est possible de ressentir des crampes durant les 24 heures qui suivent ainsi que des saignements. 

Dans tous les cas, le médecin ou la sage-femme exposeront clairement les risques et les inconforts que la manipulation peut provoquer.

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider