Cordon ombilical

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le cordon ombilical est le lien vital qui relie le fœtus à la mère. Différentes anomalies peuvent le concerner, dont certaines ont de graves conséquences sur la santé du bébé à naître.

Toutes les infos dans notre article.

Cordon ombilical : un lien vital et nourricier

Le cordon ombilical est le conduit torsadé, de couleur nacrée, qui relie le placenta de la femme enceinte à son fœtus, au niveau de l'ombilic de ce dernier :

  • Il mesure de 50 à 60 cm de long au terme de la grossesse, pour un diamètre de 1,5 cm environ.
  • Il héberge des vaisseaux sanguins, abrités au sein d'une matière gélatineuse au rôle protecteur, la gelée de Wharton :
    • Une veine, qui apporte au bébé en développement l'ensemble des nutriments et l'oxygène nécessaires à son développement.
    • Deux artères, qui évacuent le sang du fœtus chargé de dioxyde de carbone et de divers déchets, qui seront ensuite éliminés par l'organisme maternel.
  • Le cordon ombilical est coupé lors de la naissance. Son extrémité, encore reliée à l'abdomen du bébé, se dessèche puis tombe quelques jours plus tard, laissant apparaître le nombril.

Anomalies du cordon ombilical

Plusieurs anomalies peuvent affecter le cordon ombilical lors de la grossesse :

  • Il arrive que le cordon ombilical soit plus court que la moyenne, de taille inférieure à 30 cm, avec un aspect épaissi. Ce cas est peu fréquent et ne concerne qu'une grossesse sur cent. Il est lié à un manque d'espace à l'intérieur de l'utérus ou à un fœtus qui bouge peu.
  • Certains cordons sont au contraire trop longs, mesurant plus de 70 cm et même jusqu'à plus de 1 m. Ils sont alors filiformes et contiennent une faible quantité de gelée de Wharton.
  • Insertion vélamenteuse : dans 1 % des grossesses, le cordon ombilical ne s'insère pas au niveau du placenta, mais à plus de deux centimètres du bord de celui-ci. En conséquence, une partie des vaisseaux sanguins qui relient le fœtus à sa mère ne sont pas protégés de manière optimale.
  • L'artère ombilicale unique : il arrive que le cordon ombilical ne renferme qu'une artère sur les deux normalement présentes. Cette situation se produit plus fréquemment dans les cas suivants :
    • une grossesse gémellaire ;
    • l'existence d'un diabète chez la maman ;
    • chez les fœtus porteurs d'une anomalie chromosomique, comme les trisomies 13, 18 ou 21.

Cordon ombilical anormal : quels risques pour le fœtus ?

Certaines anomalies sont sans gravité pour la santé du fœtus. D’autres au contraire représentent un risque vital pour le bébé, pouvant se manifester pendant la grossesse ou lors de l’accouchement :

  • Un cordon trop court peut entraîner une mauvaise oxygénation du fœtus ainsi que des troubles cardiaques. Le recours à une césarienne est parfois indispensable.
  • Un cordon trop long peut engendrer la formation de nœuds, de circulaires ou d’une procidence :
    • Les nœuds apparaissent généralement tôt dans la grossesse et restent sans conséquence s'ils sont suffisamment lâches. Cependant, lorsqu'ils sont trop serrés, la circulation du sang est entravée ; dans les cas extrêmes, leur présence peut conduire au décès in-utéro.
    • Les circulaires sont des enroulements du cordon autour du corps du fœtus. La situation est critique s'ils enserrent fortement le cou du bébé, ce qui entraîne un risque d'étranglement, notamment lors de l'accouchement.
    • La procidence correspond à la sortie du cordon ombilical avant le bébé, lors de l'accouchement. Les vaisseaux sanguins sont alors comprimés et le fœtus présente des signes de détresse.
  • Une insertion vélamenteuse peut engendrer une situation très grave pour le fœtus au moment de l'accouchement : l'hémorragie de Benckiser, liée à la rupture d'un de ces vaisseaux. Le bébé doit être extrait du ventre maternel le plus rapidement possible par césarienne. Heureusement très rare, cette complication entraîne le décès du fœtus dans une très grande majorité des cas (de 75 à 100 %).
  • L'artère ombilicale unique peut avoir des conséquences délétères pour le fœtus chez qui elle engendre un retard de croissance ou des anomalies congénitales (au niveau urinaire, cardiaque, digestif, osseux…).

Pour aller plus loin :

  • Savez-vous qu'il est possible de faire un don de cordon ombilical à la naissance de votre enfant ? Toutes les informations dans notre article !
  • Découvrez une complication souvent méconnue de la grossesse, l'infarctus placentaire.
  • Apprenez-en plus sur la technique du doppler, utile pour dépister des problèmes concernant les vaisseaux sanguins présents dans le cordon ombilical.

Aussi dans la rubrique :

Déroulement de l’accouchement

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider