Sommaire

La FSH (hormone folliculo-stimulante) agit sur les gonades pour stimuler la gamétogénèse. Son taux peut être augmenté ou diminué dans différentes circonstances pathologiques.

Le point dans notre article.

Qu'est-ce que la FSH ?

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone "gonadotrophine", c’est-à-dire une hormone qui agit sur les ovaires et les testicules.

Elle est synthétisée par la glande hypophyse (située à la base du cerveau) et joue un rôle :

  • Chez la femme : dans la maturation des follicules ovariens. Pendant la phase folliculaire (première partie du cycle menstruel avant l’ovulation), la FSH stimule la production d'œstradiol par le follicule ovarien et les deux hormones stimulent ensemble la maturation folliculaire. L’œstradiol et la progestérone régulent la production de FSH par l’hypophyse. Au moment de la ménopause, les ovaires cessent de fonctionner et la sécrétion de FSH augmente.
  • Chez l'homme : dans la formation de spermatozoïdes par les testicules.

FSH : intérêt du dosage sanguin

Indications du dosage sanguin

Le dosage sanguin de la FSH est indiqué :

  • chez l'homme : pour mettre en évidence un défaut de fonctionnement des testicules (insuffisance testiculaire responsable d’hypogonadisme et de stérilité) ;
  • chez le jeune garçon : quand il présente des signes de maturité sexuelle précoce ou tardive ;
  • chez la femme : pour le diagnostic d’une aménorrhée, d’une stérilité ou d’un hypogonadisme (infertilité).

Valeurs normales des taux sanguins

Les valeurs normales du taux sanguin de la FSH sont différentes chez l’homme et chez la femme, et varient également en fonction de l’âge de l’individu.

Chez la femme :

  • avant la puberté, la valeur normale est inférieure à 5 UI/L ;
  • pendant la phase folliculaire du cycle menstruel, elle est comprise entre 2 et 10 UI/L ;
  • au cours de l’ovulation, elle est comprise entre 5 et 30 UI/L ;
  • pendant la phase lutéale du cycle menstruel (seconde partie du cycle menstruel, après l’ovulation) son taux est compris entre 1 et 6,5 UI/L ;
  • à la ménopause, le taux de FSH oscille entre 20 et 120 UI/L.

Chez l’homme :

  • avant la puberté, le taux de FSH est inférieur à 5 UI/L ;
  • après la puberté, le taux de FSH varie entre 3 et 15 UI/L ;
  • après l'andropause,  le taux de FSH varie entre 37 et 100 UI/L.

Valeurs pathologiques des taux sanguins de FSH

Chez la femme :

Un taux sanguin élevé de FSH peut s’observer au cours d’une insuffisance ovarienne ou d’une ménopause précoce.

Un taux anormalement bas s’observe dans le cadre d’une aménorrhée par défaut de fonctionnement de la glande hypophyse (insuffisance hypophysaire), d’une aménorrhée d’origine psychogène ou d’un syndrome de des ovaires polykystiques (syndrome de Stein-Leventhal).

Chez l'homme :

Un taux sanguin anormalement élevé de FSH peut s’observer en cas d’insuffisance testiculaire.

Comme chez la femme, un taux de FSH bas peut s’observer en cas d’insuffisance hypophysaire.

FSH : conditions de prélèvement

Un prélèvement de sang veineux au pli du coude est réalisé.

Chez la femme, ce prélèvement pourra être effectué en milieu de cycle pour dépister le pic de sécrétion hormonal au moment de l’ovulation. Un dosage sanguin de l’hormone lutéinisante (LH) est le plus souvent réalisé sur le même prélèvement. Pour assurer une bonne interprétation des résultats, il est nécessaire de préciser l’âge de la patiente et la date des dernières règles.

Pour en savoir plus :