Sommaire

Hormone sexuelle ou stéroïdienne par excellence, la testostérone est plus précisément la principale hormone androgène, c'est-à-dire une hormone mâle.

Elle est produite chez l'homme et chez la femme à des quantités différentes, quantités que l'on peut observer pour mettre en évidence différents dysfonctionnements.

Faisons le point.

Qu'est-ce que la testostérone ?

La testostérone est une hormone stéroïdienne androgène. Elle est synthétisée à partir du cholestérol.

  • Chez l'homme, elle est produite et sécrétée majoritairement (95 %) dans les testicules, mais aussi dans les glandes surrénales.
  • Chez la femme, elle est produite en plus petite quantité, au niveau des ovaires et des glandes surrénales.

La synthèse de la testostérone est contrôlée par une neuro-hormone : la GNRH (hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires). Le cycle de production de testostérone commence au niveau de l'hypothalamus, qui sécrète deux hormones qui stimulent la production de testostérone :

  • l'hormone lutéinisante (LH) ;
  • et l'hormone folliculo-stimulante (FSH).

Rôle principal de la testostérone

La testostérone a un rôle important à différents moments de la vie.

En effet, pendant l'embryogenèse, elle permet la différenciation sexuelle. Ensuite, à la puberté, la testostérone est de nouveau produite en plus grande quantité afin de permettre la maturation des spermatozoïdes et l'apparition des caractères sexuels secondaires (voix, pilosité, taille de l'appareil génital).

Ainsi, chez l'homme, la testostérone intervient dans :

  • la fonction sexuelle (libido) ;
  • le maintien d'un bon état de santé général ;
  • la spermatogenèse ;
  • l'accroissement de la masse musculaire ;
  • l'humeur ;
  • la peau ;
  • les cheveux ;
  • la protection contre l'ostéoporose ;
  • la production des cellules sanguines ;
  • la prise de décision, l'agressivité, etc.

Chez la femme, produite en petite quantité, la testostérone joue un rôle dans le maintien du désir sexuel, la fabrication et la croissance des muscles, la production des cellules sanguines et la protection contre l'ostéoporose. C'est également un précurseur de l’œstrogène.

Rôle anabolisant de la testostérone

Outre son rôle androgène (masculinisation, voix plus grave, système pileux, etc.), la testostérone possède un rôle anabolisant :

  • Elle permet la formation des tissus, la croissance musculaire et osseuse.
  • De plus, elle permet une formation accrue des globules rouges et une régénération plus facile en cas de blessure ou de maladie.
  • C'est également une hormone qui permet de perdre du gras plus facilement en augmentant le métabolisme de base.

La testostérone peut se trouver sous forme libre (2 à 3 %) ou liée à une protéine. Ces différentes formes conditionnent différemment l'action de la testostérone.

Dosage de la testostérone

On pourra faire un dosage sanguin de la testostérone :

  • chez l'homme, afin de comprendre un dysfonctionnement des glandes sexuelles ;
  • chez la femme, dans le cadre d'une démarche diagnostique liée à un hirsutisme (excès de poils dans des zones qui ne sont pas habituellement poilues).

Valeurs normales de la testostérone

Elles sont fonction de l'âge et du sexe.

Âge

Hommes

Femmes

Âge prépubère

0,3 à 3,5 nmol/L

0,03 à 0,35 nmol/L

Adulte

10,4 à 34,7 nmol/L

0,7 à 2,8 nmol/L

Variations pathologiques de la testostérone

Si les taux de testostérone varient physiologiquement avec l'avancée en âge, cela peut également être un bon reflet de l'état de santé d'un individu et permettre de mettre en avant différentes pathologies.

Un taux augmenté peut avoir plusieurs explications :

  • Chez l'homme, il peut s'expliquer par une administration extérieure de testostérone ou de gonadotrophines, une hyperthyroïdie, un syndrome des testicules féminisants.
  • Chez la femme, il peut signifier un hirsutisme (hyperandrogénie), un syndrome des ovaires polykystique, une tumeur ovarienne ou surrénalienne.

Un taux diminué peut révéler plusieurs situations. Chez l'homme, il peut s'agir :

  • d'une insuffisance d'origine testiculaire,
  • d'un syndrome de Cushing,
  • d'une administration d'androgènes de synthèse ou d'œstrogènes ou d'anti-androgènes, un traitement pour le cancer de la prostate.

Complémentation en testostérone

Facteurs pouvant diminuer le taux de testostérone

Le taux de testostérone peut être abaissé par :

  • l'alimentation ;
  • la consommation excessive d'alcool ;
  • le stress ;
  • les états dépressifs ;
  • différentes pathologies ;
  • certains traitements médicamenteux.

Symptômes d'une carence en testostérone

Au regard du rôle important que la testostérone revêt chez l'homme, un manque de testostérone peut provoquer des symptômes cliniques gênants :

  • fatigue ;
  • perte d'énergie ;
  • détérioration du sommeil ;
  • troubles cognitifs ;
  • troubles de la libido ;
  • prise de poids ;
  • diminution de la masse musculaire.

Une fois cette carence avérée via un dosage sanguin, un examen de la prostate, une vérification des glandes mammaires ou la recherche d'un syndrome d'apnée du sommeil, votre médecin vous proposera peut-être une complémentation en testostérone.

Pour approfondir le sujet :