Sommaire

En apportant une grande relaxation tout en sollicitant le corps, aller à la piscine lorsque l’on est enceinte contribue à vivre pleinement la période de la grossesse. Outre le fait de soulager le squelette grâce à l’effet d’apesanteur, la pratique de la nage ou de l’aquagym prénatales procurent de nombreux bienfaits au corps et ce, sans mettre en danger le fœtus. Faisons le point sur la pratique de la natation au cours de la grossesse.

Piscine femme enceinte : caractéristiques

Se rendre à la piscine lorsqu’on est enceinte est possible à compter du troisième mois de grossesse. Cette pratique s'adresse aux femmes :

  • ayant l’habitude de nager régulièrement avant d’être enceinte,
  • souhaitant pratiquer une activité physique au cours de leur grossesse.

Certaines nages sont cependant plus adaptées à la grossesse que d’autres. On compte parmi elles :

  • la nage sur le dos,
  • la brasse,
  • les battements de jambes seuls avec une planche permettant d’allonger les bras à l’avant du corps.

De plus, il est possible de s’inscrire à des cours d’aquagym. Ces derniers ont lieu dans un bassin où les futures mamans ont pied, sous la surveillance d’un maître-nageur et parfois d’une sage-femme.

Les exercices proposés peuvent être :

  • Des levers et flexions au niveau des jambes.
  • Des mouvements des bras et épaules, notamment avec des planches ou des frites.
  • De légères torsions dorsales afin de détendre les muscles du dos.
  • De courts moments d’apnée pour préparer l’accouchement.
  • Des instants où le corps doit flotter à la surface de l’eau.

Vertus de la piscine pour une femme enceinte

Les mouvements dans l’eau recèlent de nombreux bienfaits au cours de la grossesse. On compte parmi eux :

  • L’amélioration de la circulation sanguine.
  • Le maintien d’un bon niveau d’endurance et de tonus corporel.
  • Une facilitation de la respiration qui induit une baisse de la tension artérielle.
  • Le soutien de la colonne vertébrale et des muscles du dos, particulièrement sollicités lors d’une grossesse.
  • La sensation de soulager les pieds et les jambes qui peuvent parfois être lourds.
  • La sollicitation de la force musculaire.

Piscine femme enceinte : contre-indications éventuelles

Avant toute pratique, il est recommandé de demander préalablement un avis médical auprès :

  • d’un médecin,
  • d’un gynécologue,
  • d’une sage-femme.

De plus, la piscine pendant la grossesse est fortement déconseillée en cas :

  • d’infections, notamment urinaires,
  • d’hypertension artérielle,
  • d'allergie au chlore,
  • d’insuffisance cardiaque, rénale ou respiratoire,
  • de risques d’accouchement prématuré.

Pratique de la natation pour les femmes enceintes

Parmi les nombreux avantages de la natation on compte :

  • son accessibilité,
  • un prix d’entrée peu onéreux,
  • la possibilité d’adapter les efforts à son état de forme,
  • des cours collectifs où il est possible de rencontrer d’autres futures mamans.

La plupart des piscines municipales proposent ainsi des cours de natation prénatale ainsi que d’aquagym prénatale.

Pour bien vivre votre grossesse :

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?