Sommaire

Pour avoir un enfant, le parcours obligé passe par un certain nombre d'étapes : conception, fécondation, migration de l'embryon, puis "nidation". Et ce n'est qu'un début... !

La nidation, ce moment où l'embryon vient se fixer contre la paroi de l'utérus pour se développer pendant les neuf mois suivants, est un des moments clés de la grossesse.

Le point maintenant.

Nidation : une étape de la conception

Il existe plusieurs étapes importantes lors de la conception d'un bébé :

  • la femme a ovulé et a ainsi libéré un ovule qui remonte le long d'une des trompe de Fallope ;
  • lors du rapport sexuel, l'homme en éjaculant a libéré des millions de spermatozoïdes qui se dirigent vers l'utérus de la femme et remontent, pour les plus hardis, vers le conduit des trompes de Fallope ;
  • si un spermatozoïde rencontre l'ovule, il le féconde dans le meilleur des cas ;
  • l'ovule fécondé appelé dès lors "embryon", se déplace dans l'utérus et vient se coller contre l'endomètre (la paroi de l'utérus) : c'est le début de la nidation.

Comment se passe la nidation ?

C'est entre le 6ème et le 10ème jour de la fécondation (post-ovulation donc) que la nidation commence :

  • l’œuf (ovule fécondé) s’implante dans l’utérus ;
  • l’œuf (appelé aussi blastocyste) se colle à l’endomètre ;
  • l'embryon commence à se structurer, mais forme aussi des cellules qui permettront la fixation et les échanges avec la maman via la muqueuse utérine ;
  • ces cellules forment le trophoblaste (le futur placenta), qui commence à se constituer.

Une fois la nidation terminée, les cellules du placenta commencent à produire l’hormone HCG qui est l'hormone de grossesse.

C’est elle qui sera détectée lors d’un test de grossesse urinaire ou sanguin : si elle est présente au delà de 5 ui/ litre, cela signifie que l’œuf fécondé s’est bien implanté dans votre muqueuse utérine, et que vous êtes enceinte.

Complications possibles de la nidation

Grossesses biochimiques

En moyenne, un œuf fécondé sur deux réussit cette étape de la nidation.

Les raisons d'une mauvaise implantation peuvent être liées :

  • à une anomalie chromosomique de l’œuf ;
  • à un problème de la muqueuse utérine ;
  • à un problème physiologique (anticorps produits par l’organisme de la mère, qui considère alors l’œuf comme un corps étranger).

On appelle "grossesse biochimique" une grossesse ayant débuté par une fécondation de l'ovule qui n'a pas réussi à s'implanter durablement dans la muqueuse utérine. Les hormones HCG sont donc libérées mais l’œuf n'étant pas viable, il est expulsé en même temps que les règles.

Fausses routes

Il arrive parfois que la nidation ne se déroule pas normalement et que l’œuf se fixe en dehors de l’utérus où il est censé arriver.

Certains de ces cas de figures peuvent arriver :

  • L’œuf s’implante dans la trompe, on parle alors de "grossesse extra-utérine". Des saignements rouge-marron peuvent apparaître, accompagnés de douleurs dans le bas-ventre. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un médecin très rapidement.
  • L’œuf peut aussi s’implanter dans l’ovaire ou dans une autre partie du petit bassin. On parle alors de "grossesse abdominale". La première échographie permet de savoir où est placé l’embryon et d’agir en conséquence.

Pour en savoir plus :

  • Les médicaments en règle générale sont contre-indiqués pendant la grossesse, car ils présentent des risques pour le bébé. Pour ne prendre aucun risque, consultez notre zoom sur les médicaments pendant la grossesse.
  • Une ressource bien pratique pour vous accompagner pendant neuf mois : notre guide de la grossesse, téléchargeable gratuitement.
  • Il faut y penser très tôt et ainsi les faire dans les meilleures conditions : les achats à faire pendant la grossesse.