Sexualité pendant la grossesse : y a-t-il un risque?

Sommaire

 

S'ils sont indispensables pour concevoir un bébé, les rapports sexuels peuvent ne plus sembler si évidents une fois la grossesse entamée... Et entraînent toute une foule de questions, d'autant plus qu'il y a beaucoup d'idées reçues sur le sujet.

Est-ce douloureux ? Dangereux pour le bébé ? Quelles positions privilégier ? Avant la pratique, voici quelques chapitres théoriques pour une maternité épanouie.

Idées reçues sur la sexualité pendant la grossesse

Les bouleversements hormonaux et physiques qui ont lieu au cours d'une grossesse peuvent perturber la libido d'un couple et provoquer des inquiétudes quant à l'acte sexuel.

Passons au crible quelques appréhensions ou idées reçues de futurs parents :

  • Faire l'amour ne peut pas provoquer de fausses couches : les fausses couches ne peuvent être que la conséquence d'une anomalie chromosomique et/ou d'une grossesse extra-utérine.
  • La pénétration ne peut pas blesser le bébé : le fœtus est situé dans l’utérus, à l’intérieur du sac amniotique. Par ailleurs, un bouchon muqueux situé au niveau du col de l’utérus le sépare de la cavité vaginale.
  • Des petits saignements de type "spotting" sont naturels et résultent d'une modification du col utérin qui le rend plus sensible. Ils sont sans gravité s'il ne s'agit que de petites tâches.
  • Avoir un orgasme n'est pas dangereux et ne modifie en rien le col de l'utérus malgré les petites contractions qu'il provoque, qui sont en tous points différentes de celles précédant l'accouchement. Au contraire, l'orgasme libère des endorphines plus que bénéfiques pour la santé de votre bébé.
  • Faire l'amour ne provoque pas l’accouchement : il n'existe aucun lien prouvé entre sexualité en fin de grossesse et accouchement prématuré.

Sexualité pendant la grossesse : quand faire attention ?

Parfois, le col de l'utérus peut être déjà fragilisé par des complications plus ou moins anodines. Afin de prévenir les risques d'une dilatation du col de l'utérus et donc un accouchement prématuré, les rapports sexuels sont à proscrire pour la santé de votre bébé dans les situations suivantes :

  • en cas de saignements durables ;
  • en cas de contractions ;
  • en cas de MST (risque d'infection intra-utérine) ;
  • en cas de fissuration de la poche des eaux ou de fuite du liquide amniotique ;
  • en cas de placenta praevia (mauvaise position du placenta) ;
  • en cas de complications avérées diagnostiquées par votre médecin.

Dans tout autre cas et si vous avez un doute, consultez directement votre spécialiste ou généraliste.

Quelles positions privilégier ?

Pour le confort de la future maman ainsi que celle du couple en général, certaines positions pendant la grossesse sont plus confortables que d'autres.

Rappelons qu'il n'existe aucune position qui fasse courir un risque au bébé ou à la maman. Afin de faire l'amour sereinement pendant la grossesse, les positions n'exerçant pas de pesanteur sur le ventre de la femme seront à privilégier :

  • la position de la cuillère, allongés sur le coté ;
  • les positions "assises" en général ou la femme peut tenir le ventre droit.

La grossesse peut aussi être l'occasion de pratiquer une sexualité différente à mesure que le ventre s'arrondit, où l'on privilégiera les caresses et jeux érotiques à l'inverse d'une pénétration avec laquelle on peut être moins à l'aise à mesure que le terme approche.

D'une manière générale, il est important de souligner que le maintien d'une sexualité active durant la grossesse participe du bien-être du bébé, mais aussi du couple : en effet, maintenir une intimité sexuelle pendant la grossesse permettra de retrouver plus facilement ce lien charnel après l'arrivée du bébé, événement qui peut parfois perturber la reprise de l'activité sexuelle des jeunes parents.

Pour effacer toutes vos angoisses au sujet de la grossesse :

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider