Cyclisme : un danger pour le sperme humain ?

Sommaire

Des études ont montré que le cyclisme à haute dose avait des conséquences sur le sperme humain.

Ne jetez pas votre vélo tout de suite ! Seuls les sportifs de haut niveau, à savoir ceux qui parcourent plus de 300 kilomètres par semaine à vélo, courent un véritable risque. Ce qui ne veut pas dire que vous, pédaleur occasionnel, ne devez pas faire attention.

Quels sont les dangers du cyclisme pour la fertilité masculine ? Quelles précautions les cyclistes amateurs doivent-ils prendre ? On vous dit tout ici !

Qu'est-ce qu'un sperme de qualité ?

Pour déterminer la qualité du sperme, trois facteurs sont à examiner :

  • le nombre de spermatozoïdes dans l'éjaculat ;
  • le pourcentage de spermatozoïdes à mobilité progressive, c'est-à-dire à même de se déplacer correctement ;
  • le pourcentage de spermatozoïdes ayant une morphologie correcte.

Plusieurs éléments externes peuvent jouer sur ces trois facteurs et altérer la qualité du sperme. Parmi eux, on trouve principalement :

  • le tabac ;
  • l'alcool ;
  • le cannabis ;
  • certains antibiotiques ;
  • certains antidépresseurs ;
  • la salazopyrine, un anti-inflammatoire intestinal ;
  • certaines conditions de travail :
    • exposition aux radiations ;
    • exposition à des agents chimiques (pesticides par exemple) ;
    • fortes chaleurs ;
    • position assisse prolongée en voiture (conduire un taxi, par exemple).

Il est également recommandé de manger sainement et d'avoir une activité sportive régulière. Oui, nous direz-vous, mais que faire si votre sport favori, c'est le vélo ? Bonne question !

Qualité du sperme : cas des cyclistes

Cyclistes de haut niveau et fertilité

Lorsqu'un sportif pratique le cyclisme à haute dose, cela provoque des réactions sur ses testicules :

  • augmentation de la chaleur pendant l'entraînement ou la course ;
  • friction et pression des testicules contre la selle, causant des micro-traumatismes.

De plus, un taux de testostérone très bas est observé chez les sportifs de haut niveau. Cela est dû :

  • au régime pauvre en graisses qu'ils suivent ;
  • à leurs efforts physiques répétés.

Par conséquent, les cyclistes de haut niveau sont moins fertiles. En revanche, les personnes qui pratiquent le vélo occasionnellement n'ont, normalement, pas trop de souci à se faire. Toutefois, il peut être utile de prendre quelques précautions.

Conseils aux cyclistes amateurs

Même si la baisse de fertilité ne concerne pas les cyclistes amateurs, il vaut mieux :

  • choisir une bonne selle confortable, qui aidera à réduire les frictions au niveau des testicules ;
  • pour la même raison, porter un short rembourré pendant l'effort ;
  • rafraîchir les zones concernées pendant la douche d'après l'effort ;
  • ne pas trop appauvrir sa nourriture en graisses.

Ces quelques gestes ne coûtent rien, et vous permettent de mettre toutes les chances de votre côté en cas de projet de bébé !

Optimiser sa fertilité avec le sport :

  • Faire un peu de sport optimise la fertilité des hommes. Attention toutefois, tout excès est potentiellement néfaste !
  • D'une façon générale, un mode de vie sain garantit une fertilité optimale. Arrêter de fumer, par exemple, peut faire des miracles.
  • Si vous doutez de votre fertilité, vous pouvez réaliser un spermogramme, qui analysera la qualité de votre semence.
  • Mesdames, si vous êtes enceinte, vous pouvez continuer à faire du sport sans que cela nuise à votre bébé... À condition de bien choisir votre activité physique.