Rôle du sport sur la fertilité des hommes

Sommaire

Messieurs, si vous aviez besoin d'une bonne raison pour vous mettre au sport, ne cherchez plus ! Sachez qu'il a été démontré que l'activité physique améliorait la qualité du sperme.

Si vous avez un projet de bébé, proche ou lointain, il est donc temps de vous remettre à l'exercice. Mais, sport et fertilité, comment ça marche exactement ?

Dégradation de la qualité du sperme

Des spermatozoïdes de moins en moins performants

Une étude sur les spermatozoïdes des Français a été menée par cinq chercheurs de l’Inserm et des CHU Bretonneau à Tours et Cochin-Port Royal à Paris, de 1989 à 2005, sur un échantillon de 26 609 hommes de 18 à 70 ans. Cette étude a permis de constater :

  • que, pendant la durée de l'étude (17 ans), la concentration des spermatozoïdes chez les sujets a baissé de 32,2 % ;
  • que le nombre de spermatozoïdes présentant une morphologie normale a baissé de 33,4 % pendant cette même durée ;
  • que la motilité des spermatozoïdes, c'est-à-dire leur capacité à se déplacer spontanément, restait cependant stable.

Si l'infertilité est encore loin de se généraliser chez les hommes, ces résultats permettent de supposer que les hommes auraient besoin d'un temps de plus en plus long pour réussir à procréer.

Facteurs en cause

L'étude montre donc que la qualité du sperme se dégrade petit à petit chez les sujets masculins. Mais à quoi est due cette dégradation du sperme ?

Plusieurs facteurs pourraient être en cause :

  • perturbateurs endocriniens, c'est-à-dire substances susceptibles de dérégler le fonctionnement des hormones :
    • pesticides (atrazine, éthylène thiourée) utilisés dans les jardins particuliers, le nettoyage urbain et présents dans les produits issus de l'agriculture industrielle,
    • hormones utilisées dans cette même agriculture pour faire pousser les plantes plus vite,
    • phtalates, qu'on retrouve dans le plastique, mais aussi dans les cosmétiques, les produits d’entretien, les barquettes alimentaires, les bouteilles en plastique et certains ustensiles de cuisine,
    • bisphénol A (BPA), qu'on retrouve dans les tickets de caisse et dans les produits en PVC (l’alimentation contribuait, avant 2015, à plus de 80 % de l’exposition de la population au BPA).
  • ondes électromagnétiques ;
  • stress ;
  • mauvaise hygiène de vie :
    • tabac,
    • alcool,
    • manque de sommeil,
    • obésité,
    • alimentation non équilibrée.

De tels constats peuvent effrayer. Toutefois, la bonne nouvelle, c'est que vous pouvez agir sur beaucoup de ces facteurs, notamment sur ceux concernant l'hygiène de vie. Et avec un peu de sport, vous augmentez encore vos chances de lutter contre l'infertilité !

Sport et infertilité

Une étude espagnole a comparé le volume d’éjaculation d'hommes sédentaires et d'hommes sportifs selon plusieurs critères :

  • nombre de spermatozoïdes ;
  • morphologie de ces spermatozoïdes ;
  • motilité, c'est-à-dire capacité des spermatozoïdes à se déplacer spontanément.

Les résultats de cette étude montrent que :

  • Chez les hommes sportifs, le taux d'hormones agissant sur les glandes sexuelles proposent un milieu plus favorable à la production du sperme.
  • Les spermatozoïdes des hommes sportifs ont tendance à avoir une meilleure morphologie et à se déplacer plus facilement.

Cependant, il convient de préciser que l'activité physique doit rester modérée :

  • En effet, la même équipe espagnole avait déjà démontré auparavant que les sportifs de haut niveau avaient un sperme de moins bonne qualité que la moyenne des hommes.
  • Si les causes de ce phénomène ne sont pas encore bien connues, attention à l'exercice excessif si vous planifiez de faire un enfant !

Pour approfondir le sujet :

  • Conserver une bonne fertilité, c'est d'abord comprendre comment celle-ci fonctionne. Voir notre page Spermatogénèse.
  • Il existe des moyens naturels pour lutter contre l'infertilité. La maca, par exemple, est une plante qui permet de booser libido et fertilité.
  • Les perturbateurs endocriniens peuvent également être mauvais pour la femme enceinte. Attention notamment au bisphénol A, présent dans de nombreux emballages plastiques et métalliques.

Aussi dans la rubrique :

Fertilité

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider